/news/currentevents

Sextorsion: mise en garde aux amateurs de «Fortnite»

Agence QMI

La Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint-Laurent a mis en garde les amateurs du jeu «Fortnite» après avoir pris connaissance de quatre cas de sextorsion visant des adolescents.

Selon ce qu'a expliqué le corps policier, les suspects utilisent de faux avatars pour se glisser dans des groupes d'amis sur le jeu. Ils proposent alors à leurs victimes des codes pour monter de niveau, puis demandent aux adolescents de fournir des images intimes d'eux-mêmes via l'application Instagram.

«En usant de ruse, le cyberprédateur pousse la victime à se montrer nue et à poser des actes sexuels devant une caméra. Par la suite, le fraudeur menace de publier les images enregistrées à l’insu de la victime afin d’exiger des sommes d’argent ou d’autres photos», a détaillé le corps policier.

Dans certains cas, même si les victimes ont payé la rançon exigée, des vidéos compromettantes ont été publiées en ligne.

Le sergent Jean-Luc Tremblay, de la Régie, a précisé à plusieurs médias mercredi que quatre cas de sextorsion liés à «Fortnite» ont été portés à l'attention du corps policier en octobre.

La police a rappelé aux adolescents de ne pas partager d'images compromettantes sur internet, de ne pas se soumettre au chantage et de ne pas envoyer d'argent aux fraudeurs.