/news/politics

Photos sexuellement explicites

Tony Clement a démissionné du caucus conservateur

Guillaume St-Pierre | Agence QMI

Le député conservateur pris dans une histoire d'extorsion financière après avoir partagé des images sexuellement explicites de lui-même a été forcé quitter le parti, mercredi, à la lumière d’autres allégations de nature sexuelle.

«M. Clement [Tony Clement], à ma requête, a démissionné de notre caucus», a annoncé M. Scheer en après-midi.

M. Scheer a expliqué sa décision en affirmant que d’autres «allégations sérieuses» concernant M. Clement sont venues à son attention dans les dernières heures.

«Ce ne serait pas un cas isolé», a précisé M. Scheer au sujet de la controverse touchant son ancien député depuis mardi soir.

L’ex-ministre Tony Clement aurait été la cible d’extorsion financière, après avoir partagé des images et une vidéo sexuellement explicite de lui-même. Les fraudeurs, qui sont recherchés par la Gendarmerie royale du Canada, auraient tenté de lui soutirer 50 000 euros (75 000$), selon nos informations.

M. Clement soutient qu’il croyait avoir affaire à une destinataire féminine consentante.

Ce dernier a démissionné de toutes ses responsabilités lorsque l’affaire a éclaté. Il siégeait notamment à un comité ultra-secret traitant de sécurité nationale et de renseignement.

M. Clement dit s’être engagé à «chercher l’aide et les traitements nécessaires dont j’ai besoin dans ma vie personnelle afin de m’assurer que cette situation ne se reproduise plus».

«Je tiens en tout premier lieu à présenter mes excuses à ma famille pour la peine inutile et l’humiliation que mes gestes ont pu occasionner, a ajouté M. Clement.