/news/world

Liberté de presse

Trump et les médias : «renvoyez les journalistes une semaine sur deux sur le terrain»

TVA Nouvelles

Dans la foulée de l’altercation entre un journaliste de CNN et le président Donald Trump, Mario Dumont apporte des pistes de solutions pour désamorcer la relation toxique entre la Maison-Blanche et les médias. 

À LIRE ÉGALEMENT

Trump accusé d'abus de pouvoir et d'atteinte à la liberté de presse

«Avec un épisode comme hier, si on regarde ça de manière froide et lucide, ce sont les journalistes qui perdent», avoue d’entrée de jeu l’animateur. 

«Ce qui fait que le président peut molester autant les journalistes, c’est qu’il a réussi à convaincre une partie de la population que ceux-ci font partie du problème et sont déconnectés de ce que vivent les gens», analyse-t-il. 

La solution? 

«Vous êtes patron d’une salle de presse, renvoyez les journalistes une semaine sur deux sur le terrain voir ce qui se passe dans tous ses États où les gens se sentent oubliés», propose Mario Dumont. 

Selon lui, cette proximité avec la population permettrait aux journalistes d’avoir plus de munitions contre l’attitude belliqueuse du président et aiderait à court-circuiter ses arguments contre les médias. 

«Pour l’instant, malgré tous les éditoriaux, les dénonciations et les haut-cri de la presse, il y a une partie de la population qui a coupé les liens», précise l’animateur, ajoutant que «ce qui se passe aux États-Unis est loin d’être le témoin d’une démocratie en santé». 

Dans la même catégorie