/news/politics

Entretien avec Bernard Landry

Une entrevue gravée dans la mémoire de Paul Larocque

Agence QMI

L’animateur Paul Larocque gardera un souvenir profondément émouvant de la dernière entrevue de Bernard Landry, qu’il a fait, quelques jours avant son décès, parce qu’il avait des choses à dire aux Québécois.

Paul Larocque a confié jeudi que cette rencontre touchante qui a eu lieu la semaine dernière, à sa résidence de Verchères, «restera à jamais gravée dans [sa] mémoire de journaliste et d’homme».

À LIRE ÉGALEMENT

Bernard Landry, indépendantiste jusqu’à son dernier souffle

Les funérailles d’État seront célébrées mardi

Bernard Landry était le «péquiste idéal», selon Brian Mulroney

 

 

Le tournage de l’entretien n’aura duré que 30 minutes, à cause de la grande faiblesse de l’ancien premier ministre.

Pas plus tard que lundi, la veille de son décès, l'animateur de «100 % Nouvelles» et «La Joute» avait pu s’entretenir avec M. Landry. «Il a conservé jusqu’à la toute fin sa passion, sa joie de vivre, avec beaucoup d’humour», a-t-il expliqué.

Le journaliste a raconté que bien qu’affecté par ses problèmes respiratoires, M. Landry n’était pas moins passionné et avait gardé sa ferveur intacte. «Sur le plan intellectuel, il était d’une acuité totale et absolue», a-t-il dit.

«M. Landry a tenu à faire le bilan de sa vie politique, mais surtout à partager sa vision du Québec d’aujourd’hui et de demain», a expliqué celui qui l’a rencontré à de nombreuses fois au cours de la carrière de journaliste.

 

Dans la même catégorie