/news/law

Relations sexuelles avec un ado

André Dupuis, alias Santana, coupable

Sophie Côté | Journal de Québec

Gracieuseté, police de Québec

Un récidiviste en matière de crimes sexuels à l’endroit d’enfants et qui a payé un adolescent de moins de 18 ans pour avoir une vingtaine de relations sexuelles a été déclaré coupable.

Âgé de 58 ans, André Dupuis, alias Santana, a obtenu, moyennant rétribution, les services sexuels d’un garçon de 16 ans dès octobre 2013, à Québec. Le quinquagénaire a eu de nombreuses relations sexuelles avec le garçon jusqu’en août 2015.

Sa victime est un adolescent qui se livrait à la prostitution depuis l’âge de 12 ans. En octobre 2013, Dupuis a répondu à son annonce offrant des services sexuels sur un site de rencontres pour hommes. Le garçon y indiquait avoir 18 ans.

Pendant près de deux ans, Dupuis a fait appel aux services du jeune homme, qui se rendait toujours chez lui.

L’accusé n’a jamais nié qu’il avait obtenu les services sexuels du plaignant, mais il alléguait qu’il était convaincu qu’il avait 18 ans lors des premiers rapports sexuels.

Le juge Steve Magnan a conclu que Dupuis devait être déclaré coupable puisqu’il n’a pas pris toutes les mesures raisonnables pour s’assurer que le jeune avait bel et bien atteint la majorité.

Dupuis s’est contenté de lui poser la question une seule fois, à savoir s’il avait bien 18 ans, ce qui est nettement insuffisant, d’autant plus que le jeune homme avait une allure juvénile, a souligné le juge.

Acquittement

Par ailleurs, le magistrat a acquitté l’accusé sur les autres chefs de contacts sexuels et d’incitation à des contacts sexuels à l’endroit d’un enfant de moins de 16 ans, puisque la preuve a montré que les rencontres entre l’accusé et le plaignant se sont déroulées alors que ce dernier était âgé au moins de 16 ans.

Il a aussi été acquitté sur le chef de contacts sexuels sur un adolescent vis-à-vis duquel il était en situation d’autorité. Le juge a conclu que la relation entre les deux en était une «d’affaires», «équilibrée» malgré la différence d’âge.

La situation d’autorité n’ayant pas été prouvée, le juge a prononcé l’acquittement.

Leurre

Rappelons que Dupuis a été déjà été condamné à 12 mois de prison pour leurre d’enfants.

C’est à la suite d’une enquête menée par l’Unité sur l’exploitation sexuelle des mineurs (ESM), en 2016, que les policiers avaient procédé, une première fois, à son arrestation.

Selon ce qui avait alors été relaté en cour, il offrait des massages aux jeunes hommes avec qui il entrait en contact et leur mentionnait que parfois, les jeunes se faisaient offrir de l’argent en échange de relations sexuelles.

Dans la même catégorie