/finance/homepage

Inconduite sexuelle

Le PDG d’Hydro-Québec doit s’expliquer sur un cas

Alexandre Robillard | Agence QMI

Le président-directeur général d’Hydro-Québec, Éric Martel, doit s’expliquer sur sa gestion d’un cas d’inconduite sexuelle, soutiennent les partis de l’opposition.

Notre Bureau d’enquête a rapporté hier que le conseil d’administration de la société d’État a demandé le départ d’un membre de la haute direction.

Cette décision a été prise à la suite d’une enquête confiée à une consultante qui a permis de conclure à un cas d’inconduite sexuelle.

Dans une lettre que nous avons obtenue, les administrateurs se plaignent de ne pas avoir été informés par M. Martel dès qu’il a été informé de ce cas d’inconduite.

Inquiétant

Le député péquiste Sylvain Gaudreault a affirmé que M. Martel devrait être entendu en commission parlementaire. Selon lui, un rapport d’enquête rédigé à ce sujet devrait également être accessible.

«Tout ça est inquiétant et préoccupant», a-t-il dit en entrevue.

Selon lui, il faut en savoir plus sur la «manière dont cela a été géré à l’interne».

Le député libéral Saul Polo a également réclamé des explications à propos de ces «allégations sérieuses».

«D’une façon ou d’une autre, ces questionnements doivent être éclaircis ou commentés, que ce soit par M. Martel ou l’administration qui chapeaute cette administration», a-t-il dit.

Même si M. Martel a été nommé par les libéraux, M. Polo croit que le nouveau gouvernement est également imputable.

«M. Martel a eu un vote de confiance de la nouvelle administration pour poursuivre son mandat et c’est à la nouvelle administration de demander des comptes et d’informer la population face à ces allégations», a soutenu le député libéral.

Du côté du gouvernement, le cabinet du premier ministre François Legault s’est limité à une déclaration écrite.

«Nous ne commenterons pas les processus internes d’Hydro-Québec. Le conseil d’administration et sa nouvelle présidente prendront cette situation en considération et auront l’occasion de rendre compte au gouvernement en temps opportun, selon les règles de gouvernance normale.»

Présidente

Selon M. Gaudreault, la nouvelle présidente du conseil d’administration d’Hydro-Québec, Jacynthe Côté, devrait être convoquée en commission parlementaire à l’occasion de son entrée en poste afin de répondre aux questions des députés.

M. Martel pourrait également être entendu à cette occasion, suggère-t-il.

Mme Côté a été nommée par le gouvernement mercredi, après la démission lundi de son prédécesseur, Michael Penner.

Dans la même catégorie