/news/politics

Dernier au revoir à Bernard Landry

Agence QMI

Les funérailles d’État de Bernard Landry ont été célébrées cet après-midi à la basilique Notre-Dame de Montréal.

Famille, amis, collègues et nombreux citoyens ont pris part à la cérémonie dans le but de dire adieu à celui qui fut premier ministre de 2001 à 2003.

À LIRE ÉGALEMENT

Pascale Landry souligne l'amour de son père pour «la patrie et la famille»

Un patriote qui a défendu le Québec avec fougue, dit Legault

Pierre Karl Péladeau rappelle la vision du «pays» de Bernard Landry

La mémoire d'un professeur au grand sens du devoir saluée

Bernard Landry, indépendantiste jusqu’à son dernier souffle

Selon le Protocole, les funérailles d’État sont le cérémonial «le plus formel et le plus détaillé» des funérailles officielles que peut organiser le gouvernement du Québec. Ce sont les agents de la Sûreté du Québec qui porteront le cercueil de M. Landry, qui sera recouvert d’un drapeau du Québec.

Les Québécois, citoyens, élus et dignitaires ont également pu rendre un dernier hommage à l’ancien premier ministre lors de chapelles ardentes. La première a eu lieu samedi, au Salon rouge de l’Assemblée nationale à Québec, et la seconde s’est déroulée lundi à la basilique Notre-Dame de Montréal.

M. Landry est décédé, mardi dernier, des suites d’une maladie pulmonaire à l'âge de 81 ans.

Un registre officiel électronique a également été mis en ligne pour permettre aux citoyens d’exprimer leurs condoléances à la famille de M. Landry.

Dans la même catégorie