/regional/montreal/laval

Nouvelle identité visuelle

Laval a la plus belle autopatrouille au pays

Claudia Berthiaume | Agence QMI

 - Agence QMI

La police de Laval vient de gagner le concours de la plus belle autopatrouille au Canada grâce à son nouveau véhicule noir, blanc et or, qui sillonnera bientôt les rues de la ville.

C’est la première fois qu’un service de police du Québec remporte la première place de ce concours, mis sur pied il y a 10 ans par la revue indépendante Blue Line, une publication nationale destinée aux forces de l’ordre.

«Nous sommes très heureux de ça», se réjouit le directeur, Pierre Brochet.

«C’est vraiment une idée du terrain. Le patrouilleur, c’est son bureau, le véhicule de police. Mes policiers sont très fiers de dire qu’ils ont un véhicule qui reflète leur volonté et leurs goûts», explique le chef.

Fini le bleu et le fuchsia

Depuis 20 ans, les voitures de la police de Laval étaient blanches, avec un lettrage bleu et fuchsia, reprenant les couleurs du logo de la ville.

Les responsables du projet, le sergent Alain Ouellet et le lieutenant Frédéric Jean, voulaient que le changement esthétique soit drastique.

STOCKQMI-POLICE LAVAL

Sylvain Denis/AGENCE QMI

«Les grandes villes ont toutes des services de police avec une identité forte. On souhaite que ce véhicule-là, les gens de partout au Québec l’identifient à Laval», précise le lieutenant Jean.

Les nouvelles autopatrouilles seront donc noires, avec des portières blanches et un lettrage noir et doré.

Plus sécuritaire

«C’est plus sécuritaire pour les policiers et pour les citoyens. [Le contraste des couleurs amène] une meilleure visibilité le jour et le soir, en plus des adhésifs réfléchissants sur les portes, les pare-chocs avant et arrière et le coffre», explique le sergent Ouellet.

Le nouveau modèle est plus épuré que l’ancien, mais les patrouilleurs consultés tenaient à conserver la devise «Servir et protéger» bien en évidence, selon le chef Brochet.

Ce sont tous des éléments soulignés par le juge du concours, Dave Brown.

Celui-ci a porté une attention particulière à la visibilité, à la créativité, au lien avec la communauté et au design facile à lire du véhicule, a fait savoir l’éditrice du Blue Line Magazine, Renée Francœur.

Les citoyens de la troisième plus grande ville du Québec ont peut-être déjà vu le prototype de la nouvelle voiture, qui a été mis en service il y a deux mois.

«Plusieurs policiers se battaient pour l’avoir. Ils jouaient du matricule», raconte en riant le lieutenant Jean.

Vingt-deux autres véhicules s’ajouteront dès l’an prochain, et le renouvellement de la flotte de Ford Taurus devrait être terminé d’ici quatre ans.