/finance/homepage

Délocalisation en Ontario

Sico cesse ses activités au Québec

Jean-François Racine | Agence QMI

Plus de 80 ans après sa fondation à Québec, l’entreprise Sico quittera la province en 2019, entraînant du même coup la perte d’au moins 125 emplois, dont environ la moitié à Beauport.

L’usine de production Sico de Beauport fermera ses portes en septembre 2019, tout comme l’entrepôt de Longueuil.

Toutes les activités seront transférées en Ontario. La CSN a aussitôt déploré cette décision qui touche un «fleuron québécois».

Pour le président de la CSN, Jacques Létourneau, cette nouvelle s’ajoute à une série d’événements malheureux.

«Après Lowe’s qui ferme une trentaine de magasins RONA, après Bombardier qui supprime 2500 emplois au Québec, voilà Sico qui transfère sa production en Ontario. Il serait temps que François Legault, qui a mis de l’avant un programme de nationalisme économique au cours de la dernière campagne électorale, assume les responsabilités pour lesquelles il a été élu et défende l’emploi au Québec», a-t-il commenté par communiqué.

Vendue en 2012

Sico est passé aux mains du géant américain PPG en 2012. La société mère a confirmé sa décision par une réaction dans laquelle le nom Sico n’apparaît pas.

«La fermeture des installations aura lieu en septembre 2019 et touchera environ 125 employés. Cette décision difficile est nécessaire afin de rester compétitifs sur le marché», a notamment mentionné la porte-parole Greta Edgar.

PPG pourrait conserver des bureaux administratifs à Longueuil.

Le gouvernement du Québec a brièvement réagi mercredi soir.

«Nous venons d’être mis au fait du dossier et nous sommes préoccupés. Nous allons analyser la situation et agir en conséquence», a fait savoir l’attachée politique de la CAQ, Émilie Vallée.

Après une grève de quelques semaines, les 70 travailleurs de Beauport avaient accepté un contrat de travail d’un an et demi en mai 2018.

À Québec, Sico est l’œuvre de Marcel Deslauriers qui a construit un patrimoine industriel pendant plus de 50 ans.

Fondée en 1937

Avec 1440 $ en poche, l’ancien dirigeant a fondé sa compagnie en 1937 avec son associé Roméo Fillion.

Fait chevalier de l’Ordre national du Québec en 2003, M. Deslauriers est mort en 2014.

La petite entreprise de Québec avait alors atteint un chiffre d’affaires annuel de quelque 300 millions $.

À l’époque, les deux entrepreneurs locaux avaient amorcé la production de peintures et de vernis commerciaux et industriels.

Les premières années ont été difficiles pour l’entreprise touchée par la crise économique qui frappait le Québec.

En 1942, un incendie avait aussi détruit leurs équipements. Sico a finalement pris de l’expansion à Montréal en 1955.

Sico en quelques dates

- 1964: Sico s’installe à Longueuil.

- 1977: Sico devient le plus important fabricant de peinture au Québec.

- 1993: Sico entre dans les magasins à grande surface.

- 1999: Sico entre chez Rona.

- 2006: AkzoNobel fait l’acquisition de Sico.

- 2012: Sico se joint à PPG.

Source: Sico / PPG