/news/currentevents

Une importante quantité d’héroïne saisie au pénitencier de Cowansville

Axel Marchand-Lamothe | Agence QMI

Agence QMI

Le pénitencier de Cowansville, en Montérégie, a été placé en confinement cellulaire partiel mardi soir après la découverte d’une impressionnante quantité d’héroïne dissimulée dans le gymnase et sur un détenu.

Selon les informations obtenues par «Le Journal», c’est une fouille par palpation d’un détenu par un agent correctionnel qui aurait permis de découvrir les stupéfiants.

Il aurait eu sur lui près de 16 grammes de l’opiacé nocif et hautement addictif.

Ventilation

L’enquête interne déclenchée en soirée aurait permis de découvrir une cache dans la ventilation du gymnase où 28 grammes d’héroïne ont été retrouvés portant le total à 44 grammes.

D’après Gilbert Côté, gestionnaire régional des communications pour Service correctionnel du Canada, l’isolement partiel était toujours en cours jeudi après-midi.

Sans confirmer nos informations, il indique que «des saisies importantes» de stupéfiants ont eu lieu.

L’héroïne se transigerait autour de 1000 $ le gramme entre les murs d’une prison, soit quatre fois et demie la valeur de la rue.

Historique

La saisie pourrait être l’une des plus grosses en matière d’héroïne de l’histoire des pénitenciers au Québec.

En 2013, environ 60 grammes avaient été découverts à l’Établissement Drummond lors d’une rafle.

La quantité trouvée aurait permis de confectionner jusqu’à 900 doses.

Une quinzaine de grammes de haschich auraient aussi été localisés.

Nos sources suggèrent que les produits auraient été acheminés par drone.

Au cours des deux dernières années, ce sont près de 400 saisies qui ont été faites à Cowansville.

À pareille date l’an dernier, l’établissement avait aussi été mis en confinement après trois surdoses de détenus.