/news/politics

Catherine Dorion lance un message à ses «haters»

Cardinal Roy

Simon Clark/Agence QMI

La députée de Québec solidaire Catherine Dorion avait un message pour ses «haters», lundi.

À LIRE ÉGALEMENT

Catherine Dorion compare le 3e lien à une «ligne de coke»

Régis Labeaume se porte à la défense de Catherine Dorion

Gabriel Nadeau-Dubois défend Catherine Dorion

Après avoir été sous les projecteurs la semaine dernière en raison de ses sorties contre un éventuel 3e lien dans la ville de Québec, l’élue s’est exprimée sur Facebook pour illustrer le paradoxe entre les critiques des commentateurs et le soutien de ses alliés.

«Ce que je trouve pas pire dans toute cette affaire, c'est qu'en attaquant mon style, les commentateurs hostiles ou condescendants ne peuvent pas ne pas attaquer en même temps le style de toute une trâlée de gens du pays. Résultat, plus ils me rentrent dedans sur les ondes et dans le virtuel, plus les alliés déferlent dans le vrai monde — et le centre-ville de Québec en est rempli à ras bord, on dirait ben», écrit-elle notamment.

La députée de Taschereau poursuit en exprimant son désir de «changer le visage de ce pays avec de l'amour, du risque et de la lutte».

«Nous ne sommes pas des gérants d'estrade, nous ne sommes même pas dans les estrades; nous sommes sur le terrain en train d'AGIR. Nous mouillons notre chemise et assumons la bouette et les coups parce que nous croyons encore qu'on peut sauver la planète et notre culture, qui étouffent toutes deux sous l'obsession orchestrée de la productivité et de la consommation. Parce que nous croyons encore que dans ce tourbillon absurde on peut se mettre ensemble et fabriquer un sens à notre vie», indique-t-elle.

«Beat that, you haters» (essayez de battre ça, les détracteurs), écrit-elle en conclusion de sa publication.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.