/news/society

Un Canadien sur deux témoin ou victime de harcèlement au travail

Agence QMI

Adobe Stock

Pas m oins de 55% des Canadiens ont vécu du harcèlement ou ont vu un collègue être harcelé au travail, montre un sondage dévoilé lundi par la firme Forum Research.

Cette proportion grimpe pour atteindre 61% chez les travailleurs de 55 à 64 ans et même 67% chez les employés qui doivent composer avec un handicap.

«Les Canadiens qui s'identifient comme ayant un handicap sont particulièrement vulnérables alors qu'ils sont moins susceptibles de travailler pour un employeur avec une politique contre le harcèlement», a souligné le président de Forum Research, Dr Lorne Bozinoff.

Par ailleurs, le sondage semble démontrer que les jeunes ont été plus susceptibles de vivre du harcèlement à l'école que leurs aînés. En effet, 50% des répondants de 25 à 34 ans ont reconnu avoir été harcelés à l'école, comparativement à 30% des 55 à 64 ans et à 17% des 65 ans et plus.

Par contre, les Canadiens les plus âgés ont davantage tendance à avoir vécu du harcèlement physique, tandis que les plus jeunes vivent davantage du harcèlement verbal ou émotionnel. Les garçons sont plus susceptibles d'avoir été harcelés physiquement, tandis que les filles sont davantage visées par le harcèlement émotif.

«Alors que les jeunes Canadiens vivent plus de harcèlement à l'école que les générations précédentes, il prend bien moins souvent une forme physique», a résumé Dr Bozinoff.

Le sondage a été mené par téléphone auprès de 1895 Canadiens, du 11 au 18 octobre. La marge d'erreur est de 2%, 19 fois sur 20.

sondage dévoilé lundi par la firme Forum Research