/regional/quebec/quebec

Une grande collecte pour les itinérants

Valérie Bidégaré | Journal de Québec

GRACIEUSETÉ

Touchées par l’itinérance, trois mères originaires de Bellechasse ont organisé une gigantesque collecte de vêtements et de denrées qu’elles iront porter aux sans-abri de Montréal et de Québec prochainement.

Les 24 novembre et 8 décembre, Karine Boulay, Stéphanie Marquis et Marie-Ève Marquis sillonneront les rues de Montréal et de Québec afin de distribuer leur récolte aux itinérants.

«Nos grand-mères habitaient toutes trois à Montréal, et on allait les visiter régulièrement. Ça nous a toujours troublées de voir des gens couchés dans la rue, recouverts d’une couverture, d’une boîte ou juste d’un papier journal pour se réchauffer», image Stéphanie Marquis.

«Ça nous a toujours beaucoup affectées, et on s’est dit qu’un jour, on ferait quelque chose pour eux.»

Ce jour est arrivé en plein cœur de l’été alors que les trois amies ont visionné une émission dont le sujet abordé était l’itinérance. Trouvant cela «terrible», elles ont décidé de s’impliquer à leur manière, et c’est ainsi qu’est né le projet Les 3 dames de cœur.

Les trois mamans ont d’abord créé une page Facebook, puis ont sollicité les gens et les entreprises afin de recueillir des dons de toutes sortes.

«On a une tonne de gros sacs à vidange noirs», avoue Marie-Ève Marquis. «On a une chambre 10 par 10 remplie et le garage l’est presque tout autant. On voulait leur faciliter la vie pour l’hiver qui s’en vient. On ne pensait pas que ce serait si gros, mais, rapidement, les gens ont embarqué, ils sont extrêmement généreux. C’est beau à voir.»

Camionnette nécessaire

D’ailleurs, les deux sœurs et leur amie croyaient pouvoir transporter le matériel dans leur véhicule utilitaire sport, mais, devant la générosité croissante des gens, elles ont dû opter pour une camionnette qui leur permettra de transporter la moitié des denrées à Montréal et l’autre à Québec.

Les articles qui n’auront pas été distribués seront offerts à des organismes comme La Maison du Père et Lauberivière.

«Ça va être touchant. On est bien braillardes, alors on va passer la journée à brailler, pour une bonne cause», lance Stéphanie Marquis.

Encore des dons

À quelques semaines de la distribution, les trois dames de cœur ont encore du pain sur la planche alors que les dons ne cessent de s’accumuler.

Elles avouent qu’il s’agit pratiquement d’un second emploi à temps plein, puisque leurs fins de semaine entières servent à aller collecter les denrées.

«On amène nos enfants avec nous, indique Karine Boulay. On est fières de montrer ça à nos enfants. Ils prennent conscience qu’ils mangent bien, sont bien habillés, sont à la chaleur, ne manquent de rien, mais que ce n’est pas tout le monde qui a cette chance, et qu’il faut essayer d’aider son prochain.»

Le projet «Les 3 dames de cœur»

- Matériel qui sera redistribué aux itinérants

- Manteaux

- Habits de neige

- Bottes

- Tuques

- Mitaines

- Foulards

- Bas de laine

- Couvertures

- Sacs de couchage

- Produits d’hygiène (dentifrice, shampooing)

- Chandails à capuchon

- Pastilles

- Écouteurs

- Nourriture

- Condoms