/news/society

Éclosion d'infections à E. coli

Les autorités demandent de ne plus consommer de laitue romaine

Agence QMI

Autant les Canadiens que les Américains doivent s'abstenir de manger de la laitue romaine en raison d'une nouvelle éclosion de la bactérie E. coli qui a fait des dizaines de malades des deux côtés de la frontière.

Au Canada, 18 cas d'infections liées à cette éclosion font l'objet d'une enquête, a fait savoir l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) mardi. Du nombre, 15 cas ont été détectés au Québec, tandis que les trois autres touchent des Ontariens.

À LIRE ÉGALEMENT

Contamination de laitues: des pâturages en Arizona en cause

«Les personnes sont devenues malades entre la mi-octobre et le début de novembre 2018. Six personnes ont été hospitalisées et une personne a souffert du syndrome hémolytique et urémique, qui se manifeste par de graves complications qui peuvent résulter d'une infection à l'E. coli», a précisé l'ASPC.

Au sud de la frontière, 32 cas qui ont été rapportés entre le 8 et le 31 octobre dans 11 États. Treize patients ont dû être hospitalisés, ont fait savoir les Centres pour la prévention et le contrôle des maladies.

 

Aucun décès n'a été rapporté, tant au Canada qu'aux États-Unis, ont précisé les autorités sanitaires.

En raison de cette éclosion, les responsables en matière de protection de la santé publique ont demandé aux consommateurs d'éviter de consommer de la salade romaine. Les distributeurs doivent également en cesser la vente, tandis que les restaurateurs doivent cesser d'en servir.

Même souche

Les patients contaminés aux États-Unis et au Canada ont été atteints par la même souche de E. coli, soit la O157:H7.

«Cela nous démontre que la même souche d'E. Coli est à la source des maladies au Canada et aux États-Unis, comme nous l'avons vu en 2017 et nous laisse supposer qu'il pourrait y avoir une source récurrente de contamination», a souligné l’ASPC.

À la fin 2017, des dizaines de personnes, incluant 42 au Canada, avaient contracté la même souche de E. coli après avoir mangé de la laitue romaine des deux côtés de la frontière. La source de salades contaminées n'a toutefois jamais été identifiée.

Toutefois, la source de cette nouvelle éclosion de la maladie ne semble pas être la même que celle qui avait fait huit malades au Canada et 210 aux États-Unis au printemps dernier. Cette éclosion majeure s'était soldée par cinq décès aux États-Unis.