/finance/realestate

Prix de vente moyen à 162 000 $

C’est en Mauricie que se trouvent les meilleures aubaines immobilières

Jonathan Roberge | TVA Nouvelles

Il s’est vendu cette année au Québec un nombre record de plus de 86 000 maisons par l’entremise d’un courtier immobilier. Cette hausse de 5% des ventes exclut les transactions réalisées de gré à gré ou par l’entremise de Du Proprio.

La Belle Province se démarque du reste du Canada. Les nouvelles règles hypothécaires ont fait chuter le nombre de ventes sur le marché ontarien de 18% et de 23% sur le marché britanno-colombien. Chez nous, la hausse du taux d’intérêt n’a pas affecté les ventes.

«On note une croissance importante de l'emploi au cours des deux dernières années, le taux de chômage est tout près d'un creux historique, il y a eu une croissance du revenu personnel disponible très intéressante cette année, c'est la plus forte des 10 dernières années. On voit aussi que la confiance des consommateurs est à son sommet des 15 années passées», a énuméré Paul Cardinal, le directeur de l’analyse à la Fédération des chambres immobilières du Québec

À Montréal et Gatineau, on note une augmentation des prix et, parfois même, une surenchère. Les propriétés s’y vendent maintenant plus rapidement.

À l’inverse, les acheteurs ont l’avantage à Saguenay, Sherbrooke et Québec. La construction de nombreuses tours de condominium n’est pas étrangère à la situation.

Trois-Rivières, l’exception?

Selon la chambre immobilière du Québec, seul le marché de Trois-Rivières n’a pas connu d’augmentation des ventes. Il y a toutefois un bémol, puisque les transactions réalisées dans les municipalités limitrophes comme Saint-Étienne-des-Grès n’ont pas été comptabilisées.

«L’immobilier va très bien à Trois-Rivières. Des statistiques, ça peut faire peur parfois, mais le marché est très positif. L'an dernier a été une année record. C’est normal que ça se rééquilibre un peu» estime Hassan Chellah de la chambre immobilière de la Mauricie.

Un total de 864 propriétés ont été vendues dans la région en 2018. C’est aussi en Mauricie que se font les meilleures aubaines avec un prix de vente moyen à 162 000 $.