/finance/homepage

Immobilier

Proximité d’un métro: plus-value plus élevée pour les copropriétés

Emmanuel Martinez | Agence QMI

 - Agence QMI

GEN-CONDOS-CONSTRUCTIONS

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

La proximité d’un métro accroît la valeur des propriétés, mais une étude de la firme JLR montre que ce phénomène est nettement plus marqué pour les copropriétés que pour les unifamiliales à Montréal.

Le prix des condos situés à moins de 500 mètres d’un métro était en moyenne 11,2 % plus élevé que ceux se trouvant de 2 à 4,5 km de la même station. Par contre, dans le cas d’une maison unifamiliale, la différence moyenne de prix pour les mêmes distances n’était que de 7,1 %.

JLR mentionne que l’existence d’un stationnement pourrait expliquer cette différence en termes de valeur ajoutée.

«Les copropriétés viennent plus rarement avec un espace de stationnement réservé que les unifamiliales. Les acheteurs de copropriétés sont donc moins susceptibles de posséder un véhicule que les propriétaires d’unifamiliales. Par conséquent, ils dépendent plus de l’usage des transports en commun dans leur quotidien», peut-on lire dans le rapport.

«Ainsi, il est possible de penser que ceux qui font l’acquisition d’une copropriété (sans stationnement) accordent une valeur plus importante au fait d’être proche d’un métro, car ils doivent l’emprunter de façon plus régulière», ajoute-t-on.

Prix plus élevés à moins de 2 km

Les maisons unifamiliales ont un prix plus élevé que la moyenne comparativement aux copropriétés pour les zones situées entre 1 et 2 km d’une station. Pour les unifamiliales, le prix est de 6,1 % plus élevé que la moyenne de 1 à 1,5 km d’un métro et de 4 % de 1,5 à 2 km. Du côté des condos, le prix est supérieur de 2,2 % à la moyenne pour ceux ayant une distance de 1 à 1,5 km d’un métro, et de seulement 2,1 % pour ceux localisés de 1,5 à 2 km d’une station.

Impact du REM

Par ailleurs, JLR croit que les propriétés situées près des stations de métro Édouard-Montpetit, McGill et Bonaventure, qui accueilleront aussi une gare du Réseau de transport métropolitain, devraient gagner en valeur.

Les locaux commerciaux près des stations McGill et Bonaventure devraient aussi en bénéficier

«Des résidents de la Rive-Sud et de la Rive-Nord de Montréal pourront alors avoir un accès direct et rapide au centre-ville, et ce, même la fin de semaine, ce qui pourra augmenter l’achalandage dans les commerces à proximité de ces futures stations-gares», selon le rapport de JLR.

Dans la même catégorie