/regional/quebec/quebec

Hémato-oncologie

Inauguration de l’Unité Charles-Bruneau au CHUL

Pierre-Paul Biron | Agence QMI

C’est avec beaucoup de fierté et d’émotions que Pierre Bruneau et l’équipe du Centre hospitalier de l'Université Laval (CHUL) ont inauguré jeudi l’unité d’hémato-oncologie Charles-Bruneau du Centre mère-enfant Soleil, un centre ultra-technologique et adapté à la réalité des familles qui aura nécessité un investissement de 11 millions $.

Pour le chef d’antenne de TVA, qui a mis sur pied la fondation afin de poursuivre le rêve de guérison de son fils Charles, cette première ouverture à Québec, après deux unités à Montréal et une à Sherbrooke, représente beaucoup.

«Il y avait un lien très spécial entre Charles et Québec», a raconté Pierre Bruneau, rappelant que son fils était un grand «fan» des Nordiques à l’époque. L’enfant avait d’ailleurs développé une relation d’amitié avec le joueur Mario Gosselin, qui était présent jeudi à l’inauguration.

«J’avais une belle amitié avec Charles. Et je peux garantir que mon chum serait bien fier aujourd’hui», a souligné l’ancien Nordique, les yeux dans l’eau en pensant à l’héritage du jeune garçon, qui permettra maintenant de soigner les enfants de l’est de la province.

Centré sur les enfants

Le chef du département d’hémato-oncologie, le Dr Bruno Michon, était lui aussi ému en repensant au travail accompli ces sept dernières années et en repensant à Charles Bruneau, qu’il a connu étant enfant.

«Je jouais contre lui au hockey à Boucherville», a raconté le médecin, qui était inspiré par la détermination du jeune Bruneau. «Il parlait de son histoire, de son enfance qui n’était pas du tout comme la mienne et ça m’a beaucoup marqué. Je me rappelle une entrevue à Jeannette Bertrand où il parlait de son rêve de guérison pour les enfants et ça m’a inspiré. Ça a beaucoup marqué ma voie», a confié le Dr Michon, qui verra son travail facilité par les nouvelles installations.

Le responsable du département explique que tout le centre a été pensé en fonction des enfants malades et de leur famille. Plutôt que d’être envoyé de gauche à droite pour recevoir les services, ce sont maintenant les différentes équipes soignantes qui sont disposées autour des patients et de leurs proches.

«Grâce à ce pavillon, on aura un environnement favorable pour les aider à guérir. C’est assez difficile comme ça pour eux de vivre toute cette souffrance, ça n’a pas à être encore plus difficile à l’hôpital», a fait remarquer le Dr Michon.

Investissement important

L’investissement total de 11 millions $ a permis la construction de 12 chambres individuelles, de 10 cubicules de traitements privés, de bureaux de consultation et d’une salle de sédation. L’espace comprend également des salles communes, dont des salles de jeu, une cuisine, un salon pour ados ainsi qu’une terrasse.

Des familles d’enfants malades ont participé au design des espaces pour assurer leur fonctionnalité. «Je félicite ces familles et patients qui se sont assurés de faire de cette unité un milieu chaleureux et agréable», a souligné la ministre de la Santé Danielle McCann.

Le département d’hémato-oncologie pédiatrique du CHUL a connu une hausse d’achalandage importante au cours des dernières années, justifiant la construction du nouveau centre. Lors de la dernière année seulement, 1057 jeunes ont visité la clinique externe de l’endroit, dont 323 nouveaux patients.