/finance/homepage

Saint-Gabriel-de-Rimouski

Production de cannabis: des emplois attendent les autorisations de Santé Canada

TVA Nouvelles

Le cannabis cultivé légalement se fait rare au Québec et dans le reste du Canada, notamment en raison de la lenteur à laquelle sont délivrés les permis pour les producteurs.

Santé Canada doit traiter plus de 600 demandes effectuées par des producteurs d’un océan à l’autre. Du nombre, 62 demandes ont été faites pour le Québec cette année.

En 2018, seulement 48 licences ont été autorisées par Santé Canada dans tous le pays, dont 7 au Québec.

Au Bas-Saint-Laurent, à Saint-Gabriel-de-Rimouski, un bâtiment est prêt à accueillir la production de cannabis, une installation qui devrait créer minimalement une vingtaine d’emplois.

La production devait commencer en 2018, mais Santé Canada ne donne aucune information et le permis n’a toujours pas été délivré.

Le maire de la municipalité souhaite voir ce projet se concrétiser et se demande pourquoi plus de permis de production ont été délivrés en Ontario, ou encore dans d’autres provinces.

«La demande est déposée depuis le mois d’août. On pensait que le traitement prendrait un mois et demi ou deux mois, puis actuellement on n’a aucune réponse, on est en dormance. [...] On sait qu’au Québec on était déjà déficitaires dans les usines acceptées au niveau médicinal. À un moment donné on se pose la question : est-ce qu’il y a du lobbying de plus qui est fait du côté de l’Ontario?», se demande le maire Georges Deschênes.

TVA Nouvelles a tenté de savoir combien de producteurs devraient être approuvés en 2018, sans réponse.

Santé Canada a toutefois expliqué que la capacité d’examen pour l’obtention des licences a triplé dans l’organisation fédérale.

Dans la même catégorie