/regional/abitibi

Abitibi

Deux caribous victimes de braconniers «sans morale» à Val-d'Or

Stéphanie Gendron | Journal de Montréal

Gracieuseté, Ministère des Ressources naturelles et de la Faune

Deux des 18 caribous forestiers qui restaient en Abitibi ont été tués par des braconniers, tout juste un mois après qu’un des 75 derniers de la Gaspésie a subi le même sort.

Ce deuxième événement, qui ne serait toutefois pas relié au premier, porte un dur coup au troupeau de caribous forestiers de Val-d’Or, considérés comme une espèce vulnérable.

«Le plus "dégueulasse", c’est que les gens savent qu’il y a une grosse bataille depuis au moins deux ans en Abitibi pour la sauvegarde de ce troupeau, lâche Henri Jacob, écologiste et président de l’Action boréale. Ces gens-là n’ont aucune morale [...]»

Mercredi dernier, un citoyen a signalé la présence de deux carcasses de caribous sur le chemin forestier Twin.

Même si certains y ont vu un coup d’éclat contre les écologistes, Henri Jacob croit plutôt qu’il s’agit d’un pur acte de braconnage, étant donné que toute la viande a été retirée des bêtes.

Des expertises seront effectuées sur les restes des animaux, ce qui permettra de déterminer l’âge et le sexe des bêtes, entre autres.

Protéger le troupeau

Lundi, le nouveau ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, s’est contenté de dire qu’il «analyse la situation» quant à l’avenir du troupeau et sa possible protection.

Le ministre a rencontré des gens de l’industrie forestière et de l’Action boréale, sans pouvoir en dire plus sur ce qui a été discuté.

«Il n’y a pas de décision de prise officiellement. On essaie de voir s’il y a des façons plus normales d’agir que de tout simplement dire ce qu’on a entendu de l’ancien gouvernement», dit-il.

Dans la même catégorie