/regional/montreal/montreal

Le budget pour la prochaine année est adopté

Sarah Daoust-Braun | Agence QMI

STOCKQMI-HOTELDEVILLE

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Le conseil municipal a adopté mercredi le budget de la Ville de Montréal pour l’année 2019, malgré la dissidence de l’opposition, qui a dénoncé une tendance à dépenser sans se soucier de l’effet sur la dette.

Le document a été adopté à 37 voix contre 19, et prévoit une augmentation moyenne des taxes résidentielles de 1,7 %, et de 1,3 % pour les immeubles non résidentiels. Le plan triennal d’immobilisations 2019-2021, qui prévoit les projets de la Ville sur trois ans, a aussi été adopté.

«Avec le budget qu’on a adopté aujourd’hui, on se donne les outils pour changer notre ville, la rendre plus sécuritaire, accueillante et dynamique», a souligné le président du comité exécutif Benoit Dorais.

Ce dernier a réfuté les critiques de l’opposition. Il a expliqué que l’augmentation des dépenses de 4,3 %, sur un budget de 5,7 milliards $, est principalement attribuable à une contribution au déficit d’agglomération de 2017, à la hausse des paiements au comptant et aux fonds liés à l’entente Réflexe Montréal conclue avec le gouvernement du Québec, ce qui donne à la Ville davantage de responsabilités.

Amendements

Le parti Ensemble Montréal a présenté tout au long de la journée quatre amendements, qui ont été battus par les élus de Projet Montréal, qui forment la majorité.

L’opposition a demandé d’abolir les hausses de la taxe de l’eau, de la taxe relative à la voirie et de la taxe relative à l’ARTM — calculant que cela abaisserait de 48,5 millions $ les charges fiscales.

Le parti a aussi proposé d’utiliser les fonds du bureau de projet pour créer un bureau de projet pour le tramway de l’est, et d’augmenter les investissements sur trois ans dans le programme de réfection routière artérielle et dans le programme de réfection du réseau routier local.

Le budget doit aussi être adopté jeudi soir au conseil d’agglomération. Le maire de Beaconsfield, Georges Bourelles, avait indiqué que les villes liées ne s’opposeraient pas au budget.