/news/politics

Ontario

Crise linguistique: Amanda Simard démissionne

Sarah Bélisle | Journal de Montréal

La députée conservatrice rebelle de l'Ontario, Amanda Simard, a démissionné du caucus du parti jeudi, dans la foulée de la crise linguistique qui secoue la province. 

Plusieurs médias torontois ont rapporté tôt jeudi qu'elle avait remis une lettre au président de l'assemblée législative d'Ontario à l'effet qu'elle siégerait dorénavant en tant qu'indépendante. 

Mme Simard s'opposait publiquement depuis deux semaines aux compressions du gouvernement de Doug Ford auquel elle appartenait jusqu'à jeudi dans les services en français. 

Mercredi, Mme Simard avait réussi à prendre la parole en Chambre, malgré les tentatives de Doug Ford de la museler. La voix brisée par l'émotion, elle a persisté et signé. 

«Le gouvernement tente de nous enlever des institutions importantes. Ceci est une grave erreur. Notre langue est au cœur de notre identité. Il y a des francophones en Ontario depuis 400 ans. Nous ne sommes pas une minorité parmi tant d’autres, mais bien un des deux peuples fondateurs du Canada.»

Dans la même catégorie