/regional/montreal/montreal

Montréal-Nord lance son premier plan d’action

 - Agence QMI

GEN-PLAN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE-MONTRÉAL-NORD

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Créer un bottin de commerces, lancer un programme pour les terrasses, promouvoir l’achat local: ce sont quelques-unes des actions du premier plan de développement économique de l'arrondissement de Montréal-Nord, qui souhaite faire du commerce de détail l’une de ses priorités pour les cinq prochaines années.

Après deux ans de consultations auprès de plus de 200 professionnels et experts, l’arrondissement a lancé jeudi son plan collectif de développement économique 2018-2023, conçu avec 13 partenaires, en présence de la mairesse Christine Black et du responsable du développement économique au comité exécutif, Robert Beaudry.

«Montréal-Nord est en plein renouveau, écrit Mme Black. Avec des projets comme le SRB Pie-XI, l’arrondissement se transforme et s’inscrit comme destination d’affaires grandissante.»

L’arrondissement veut miser sur ses atouts, comme sa localisation stratégique, sa population jeune et immigrante et ses espaces disponibles afin de développer son offre commerciale, moderniser ses zones d’emploi et accroître son attractivité.

Il veut aussi faire oublier ses caractéristiques de banlieue excentrée et défaire sa réputation d’insécurité et de violence «véhiculée dans les médias».

Trois secteurs prioritaires

Pour y arriver, Montréal-Nord veut entre autres appuyer en priorité trois secteurs économiques, soit la production manufacturière, l’économie sociale et le commerce de détail.

«Il ne faut pas lâcher le commerce de détail à Montréal-Nord ou ailleurs. C’est ce qui fait qu’il y a un cœur, une âme, quelque chose qui se passe. Ça crée une belle dynamique dans l’arrondissement», a soutenu Roberto Natale de la Charcuterie Noël, dans une vidéo présentée lors du lancement.

L’arrondissement souhaite donc encourager «le renouveau des artères commerciales» en concevant, par exemple, un programme pour créer des terrasses sur les artères, en soutenant la mise sur pied d’associations commerciales volontaires, en déployant une campagne de promotion de l’achat local et en instituant un «un fonds de redynamisation des artères commerciales».

Les commerces de détail représentent 20% des emplois dans l’arrondissement, selon Christine Black, et 18% des entreprises de Montréal-Nord évoluent dans ce secteur d'après le plan.

La Corporation de développement économique communautaire de Montréal-Nord a d’ailleurs reçu 266 000 dollars jeudi pour aider en 2019 les commerces de proximité sur les rues Charleroi, Monselet, Fleury, sur le boulevard Pie-IX et dans certains secteurs du nord-est.

Le plan de 54 actions note tout de même les défis auxquels l’arrondissement fait face comme un taux de chômage élevé, les «fuites commerciales» notamment vers Laval et la Rive-Nord, une offre en transport en commun limitée et l’accès inégal à un réseau internet très haute vitesse — ce qui peut limiter les entreprises à s’installer.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.