/regional/saguenay

Le syndicat sera consulté

Moratoire sur la sous-traitance à Saguenay

Jean-François Tremblay | TVA Nouvelles 

La Ville de Saguenay a accepté d'imposer un moratoire et promet de consulter, dorénavant, le syndicat des employés avant d’octroyer des contrats.

«C'est un moratoire. On est satisfait», a déclaré le président du Syndicat des employés municipaux de la Ville de Saguenay, Yannick Gaudreault. Les employés municipaux abandonnent ainsi leur idée d’aller manifester au conseil municipal de lundi prochain.

Saguenay, qui voulait recourir davantage à la sous-traitance, pour le balayage du printemps, la plantation d'arbres et la tonte de gazon, par exemple, recule donc avec ce moratoire.

Vendredi matin, des représentants syndicaux ont discuté pendant plus de 2 h 30 avec la direction générale de la municipalité.

«On a une garantie qu'avant d'aller en sous-traitance, ils vont s'asseoir avec nous pour trouver des solutions», a ajouté M. Gaudreault.

Un comité sera créé en janvier. Aucun poste syndiqué ne sera touché. «Nous avons une garantie qu'il n'y aura aucune perte d'emplois en raison de la sous-traitance», a assuré M. Gaudreault.

Dès jeudi, la mairesse Josée Néron avait écrit au syndicat pour rassurer les représentants. «La mairesse voulait garder des relations harmonieuses avec les employés», a raconté Yannick Gaudreault. C’est le mandat qu’elle avait donné au directeur général, Jean-François Boivin.

Selon le syndicat, Saguenay prend une bonne décision en agissant ainsi. «La sous-traitance ne garantit pas des économies, estime M. Gaudreault. Ça permet de conserver des emplois de qualité, des services de qualité. Les citoyens en sortent gagnants.»

Dans la même catégorie