/news/world

Nos intestins produisent aussi des cellules sanguines

Agence QMI

Après avoir été greffé des intestins, des patients se sont retrouvés avec des cellules sanguines du donneur, a révélé une étude américaine, ce qui ouvre la voie à une meilleure prise en charge des greffés.

L’article paru dans la revue «Cell Strem Cell» et rédigé par une équipe de chercheurs de l’Université Columbia de New York donne à nos boyaux un nouveau rôle jusque-là inconnu.

En suivant 21 greffés des intestins pendant cinq ans, ils ont découvert dans le sang des patients des cellules du donneur, produites à partir de cellules souches qui se trouvaient dans le greffon.

Les cellules sanguines - les globules rouges et blancs, et les plaquettes - sont traditionnellement «fabriquées» uniquement par la moelle osseuse.

Cette découverte pourrait améliorer la prise en charge des greffés, puisque la présence de ces cellules exogènes facilite l’acceptation de la greffe par le nouveau corps. De ce fait, les patients auront besoin de moins de traitements immunosuppresseurs, aux effets secondaires importants.

Aussi, nos intestins prennent une place de plus en plus importante dans la machinerie du vivant. Depuis une vingtaine d’années, la recherche a fait d’importants progrès pour comprendre le microbiote - la flore intestinale -, qui joue un rôle important dans la production de neurotransmetteurs et dans la prévention de certaines maladies, mais aussi la découverte d’un système neuronal important, faisant de nos tripes, notre «deuxième cerveau».