/news/world

David Saint-Jacques, le médecin aux yeux tournés vers le ciel

Agence QMI

Après des années d’entraînement, l’astronaute québécois David Saint-Jacques a décollé, lundi matin, pour la Station spatiale internationale (SSI) où il passera les six prochains mois.      

• À lire aussi: David Saint-Jacques et ses collègues «confiants» avant le décollage  

• À lire aussi: «J'espère avoir la lucidité de lever la tête et d'apprécier le moment» - David Saint-Jacques  

David Saint-Jacques est le premier Québécois à s’envoler dans l’espace depuis presque 10 ans.      

L’homme de 48 ans ainsi que ses deux coéquipiers, l’astronaute américaine Anne McClain et le cosmonaute russe Oleg Kononeko se sont envolés à 6 h 31 du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan, à destination de la SSI.      

  

  

Au cours de cette mission qui durera plus de six mois, le québécois effectuera une série d’expériences scientifiques, de tâches de robotique et testera de nouvelles technologies.

Des années de travail      

David Saint-Jacques est originaire de Québec et a grandi à Saint-Lambert. En plus de parler couramment français et anglais, ce père de trois enfants peut également discuter en russe, en espagnol et en japonais.      

Il a obtenu un baccalauréat en génie physique de l'École polytechnique de Montréal en 1993, avant de décrocher un doctorat en astrophysique à l'Université de Cambridge, au Royaume-Uni, en 1998. En 2005, il obtient un diplôme en médecine à l'Université Laval, à Québec.      

En mai 2009, il est recruté par l'Agence spatiale canadienne (ASC) et déménage à Houston pour être l'un des 14 membres de la 20e classe d'astronautes de la NASA.      

C’est en mai 2016 qu’on apprend que David Saint-Jacques est affecté à la mission Expedition 58. Depuis août 2016, il suit une formation spécialisée en Russie, au Japon, aux États-Unis et au Canada.

Dans la même catégorie