/regional/estduquebec/basstlaurent

Sentiers non ouverts

Les motoneigistes appelés à la prudence

Simon Gamache-Fortin | TVA Nouvelles

Avec la neige reçue, les motoneigistes sont parfois pressés de s'élancer sur les sentiers. La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec tient à sensibiliser les amateurs, puisque la grande majorité des sentiers de l'Est-du-Québec ne sont pas encore ouverts. 

L’organisme appelle à la prudence et rappelle qu’il ne faut pas s’aventurer tant que les sentiers ne sont pas officiellement ouverts. 

Pour permettre leur ouverture, il faut un gel total du sol durant plusieurs semaines et les surfaceuses doivent passer à plusieurs reprises. 

Le couvert de neige doit aussi être important afin de couvrir des anomalies sur les sentiers, que ce soit les souches ou encore les roches qui pourraient nuire au passage des motoneiges. 

«Avoir beaucoup de neige en début de saison, mais qu’il n’y ait pas eu de gel au sol, ça peut nuire. On aurait envie d’aller en faire, mais faut pas nuire non plus à la préparation de ces sentiers-là que les bénévoles travaillent très très forts pour le faire», souligne, Marilou Perreault, responsable des relations médias à la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec. 

De plus, le passage de motoneiges trop tôt en saison sur certaines terres agricoles dont les clubs de motoneige obtiennent des droits de passage peut causer des dommages. 

À ce temps-ci de l’année, les cours d’eau ne sont pas encore gelés à plusieurs endroits. Les motoneigistes doivent donc faire preuve de vigilance sur cet aspect dans les sentiers qui sont déjà ouverts. 

Sur la Côte-Nord, certains petits tronçons sont déjà ouverts, selon président de l'Association des clubs de motoneigistes de la Côte-Nord, Michel Thibault. C’est surtout le cas sur la Haute-Côte-Nord. Quelques clubs ont donc terminé la préparation des sentiers, sur de petites portions dans ce secteur. 

La majorité des clubs de la Côte-Nord ont amorcé la préparation des sentiers, un travail qui se fait bénévolement dans la majorité des cas.