/regional/sherbrooke/estrie

Menya Solutions

L'intelligence artificielle sherbrookoise dans l'espace

Amélie Marcoux | TVA Nouvelles

L'astronaute canadien David Saint-Jacques a quitté la Terre lundi matin à bord de la fusée Soyouz. Pour les six prochains mois, il vivra dans la Station Spatiale Internationale.  

Dans un futur pas si lointain, des astronautes effectueront le même genre de mission, mais dans une toute nouvelle station spatiale lunaire qui sera construite grâce à l'intelligence artificielle développée par Menya Solutions. Il s'agit d'une petite entreprise sherbrookoise qui ne compte que douze employés. 

Le nouveau bras canadien sera envoyé en premier à la station spatiale lunaire, puisqu'il en permettra la construction en assemblant les différents modules de la station. 

Il aura en quelque sorte son propre cerveau parce que les 400 000 km qui séparent la lune de la Terre obligent les scientifiques à ajuster le fonctionnement du bras lunaire. 

Le directeur des technologies chez Menya Solutions, Philipe Bellefeuille explique la différence.  

«Le bras canadien sur la station spatiale internationale est contrôlé par des humains. Pour la station lunaire, il n'y aura pas toujours des humains sur la station et les délais de communication entre la Terre et la station lunaire sont quand même assez grands», affirme-t-il. 

Il s'agit d'un délai de deux à trois secondes, ce qui ne permettrait pas à des astronautes de diriger avec précision le bras à distance. L'Agence spatiale canadienne a donc conclu que de doter le nouveau bras de l'intelligence artificielle est essentiel. 

Grâce à la technologie de Menya Solutions, le bras sera totalement autonome. 

Le début de la construction de la station spatiale lunaire est prévu pour 2026. Menya Solutions a donc encore 8 ans pour élaborer l'intelligence artificielle du bras.  

L'entreprise sherbrookoise travaille aussi sur le développement d'autres robots intelligents qui seront aussi envoyés dans l'espace.  

 

 

Dans la même catégorie