/news/politics

Internet et téléphone

Îles-de-la-Madeleine: le deuxième câble réparé d’ici 30 jours

Pascal Dugas Bourdon

Le gouvernement Legault s’engage à réparer le deuxième câble qui relie les Îles-de-la-Madeleine à la terre ferme «d’ici 20 à 30 jours» et à entamer «des pourparlers avec Hydro-Québec» dans le but d’en installer un troisième.

C’est ce qu’a indiqué la ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, lors d’une mêlée de presse, mardi.

En plus d’internet et du téléphone, cet éventuel troisième câble alimenterait l’archipel en électricité, ce qui permettrait à Hydro-Québec de fermer sa centrale électrique au diesel située à Cap-aux-Meules.

Le gouvernement Legault n’a pas été en mesure d’indiquer quand serait construit ce troisième câble, mais le ministre de l’Énergie, Jonatan Julien, a précisé en chambre que l’objectif initial de 2025 était «beaucoup trop loin».

«[Il faut] raccourcir de manière notable» ce délai, a-t-il indiqué.

Négligence

La ministre Proulx a également reproché au gouvernement Couillard d’avoir négligé l’entretien des câbles, ce qui a pu contribuer à leur dégradation.

«On va s’assurer, contrairement à nos prédécesseurs, qu’il y ait des inspections complètes plus fréquentes sur les câbles actuels», a-t-elle indiqué en mêlée de presse.

Mme Proulx s’est d’ailleurs engagée à réaliser une évaluation complète de l’état des deux câbles dès l’été prochain, «ce qui n’a jamais été fait» depuis 2003.

La ministre n’a pas été en mesure d’indiquer quels seront les coûts liés à la construction d’un troisième câble ni à la réparation du deuxième.

La semaine dernière, une violente tempête hivernale a abîmé les deux câbles qui permettent aux Madelinots de communiquer avec la terre ferme. Un des deux câbles a rapidement été rafistolé, mais de l’aveu même de la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, il pourrait céder à tout moment.

Dans la même catégorie