/finance/homepage

Quatrième trimestre

Bénéfice net en baisse pour la Banque Laurentienne

Agence QMI

Vol à main armée à la Banque Laurentienne

Agence QMI

La Banque Laurentienne a rapporté mercredi des profits en baisse de 13 % au quatrième trimestre.

Pour le trimestre clos de 31 octobre dernier, l’institution financière a déclaré un résultat net de 50,8 millions $, soit 1,13 $ par action diluée, par rapport à 58,3 millions $ (1,42 $ par action diluée), une année plus tôt.

Le revenu total a aussi reculé de 5 % par rapport au trimestre correspondant l’an dernier pour se chiffrer à 255,9 millions $.

Pour l’ensemble de l’exercice 2018, le revenu total a en revanche bondi de 5 % à 1 milliard $ tandis que les profits ont augmenté de 9 %, par rapport à l’an dernier, à 224,6 millions $.

«Nos résultats de 2018 reflètent nos actions visant à renforcer les fondations financières du Groupe, incluant le maintien d’un niveau de liquidités sain et nos investissements dans nos gens, nos processus et nos technologies. Ceci nous positionne bien pour atteindre nos objectifs stratégiques», a expliqué François Desjardins, président et chef de la direction.

La Banque Laurentienne anticipe «une croissance rentable» et la direction s’attend à «récolter les bénéfices des investissements dans des occasions d’affaires».

«Nous investissons aux bons endroits pour soutenir la croissance future et nous devrions maintenir un bilan solide en 2019, a ajouté M. Desjardins. 2019 sera également une année où nos clients constateront les premiers avantages tangibles de notre nouvelle offre numérique qui sera progressivement lancée dans l’ensemble du Canada sous deux de nos marques : Banque Laurentienne et B2B Banque.»