/news/society

Consommation de cannabis

Le changement de l’âge légal n’empêchera pas des jeunes de fumer

TVA Nouvelles 

Des jeunes de 18 à 21 ans rencontrés mercredi à Montréal l’admettent d’emblée. Le projet de loi qui prévoit faire passer l’âge légal de consommation de cannabis à 21 ans ne les empêchera pas de fumer.

Bien que plusieurs aient affirmé que le produit vendu à la Société québécoise du cannabis (SQDC) soit de bonne qualité, ils n’hésiteront pas à aller voir leur revendeur, qui s’approvisionne auprès du crime organisé.

«Au moins les jeunes pourraient avoir du bon pot, qui n’est pas chimique, qui est naturel», a dit un jeune homme interrogé par notre journaliste.

«Rien n’est prouvé que la légalisation va retarder la consommation du pot, a expliqué Dr Olivier Jamoulle, pédiatre en médecine de l’adolescence au CHU Sainte-Justine, en entrevue à TVA Nouvelles. Mais plus l’on consomme tôt, spécialement avant l’âge de 16 ans, plus le cerveau risque d’être impacté.»

Dr Jamoulle craint qu'un changement à la loi envoie un message ambigu auprès des jeunes.

Voyez dans la vidéo ci-dessus les témoignages recueillis par notre journaliste.

 

Dans la même catégorie