/news/politics

Seuils d’immigration réduits

Une décision «antiéconomique» et «illogique», déplore Dominique Anglade

Jean-Philippe Daoust | Journal de Montréal

Selon Dominique Anglade, la décision du gouvernement Legault, d’abaisser les seuils d’immigration, est «antiéconomique» et «illogique».     

«Antiéconomique, parce qu’il n’y a aucun fondement pour changer le chiffre», a déploré l’ex-ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, en entrevue avec Antoine Robitaille.    

• À lire aussi: Legault réduit les seuils d’immigration à 40 000 

• À lire aussi: Le gouvernement Trudeau se dit «déçu» 

En direct sur QUB radio, elle a soutenu que la décision du gouvernement caquiste est basée sur des opinions et des sentiments. «Donc antiéconomique, en plus d’être illogique», a-t-elle insisté.      

«On a 117 000 postes à pourvoir et on envoie le message qu’on veut réduire le nombre [d’immigrants], prétextant qu’on pourra mieux les accueillir», a souligné Mme Anglade, accusant le gouvernement de ne pas vouloir s’attaquer au problème de la pénurie de main-d’œuvre.    

Comme il l’avait promis en campagne électorale, le gouvernement Legault a présenté mardi son plan pour abaisser les seuils d’immigration à 40 000 en 2019.    

Direction du PLQ  

Interrogée sur la possibilité qu'elle se présente à la chefferie du Parti libéral du Québec (PLQ), Mme Anglade a répété que cela pourrait l’intéresser. «Ça pourrait m’intéresser, mais je ne pense pas qu’on soit rendu là, comme parti.»

Dans la même catégorie