/news/currentevents

Casino du Lac-Leamy

Une fraude d'un million sous enquête à Loto-Québec

Guillaume St-Pierre | Agence QMI

Le Casino du Lac-Leamy, à Gatineau, a été victime d’une fraude d’environ 1 million $ l’été dernier. Des employés négligents, mais non impliqués dans le stratagème, ont subi des conséquences, allant même jusqu’au congédiement, à la suite du plus important vol qu’aurait subi Loto-Québec.

Sarah Bélisle

Le Casino du Lac-Leamy, à Gatineau, a été victime d’une fraude d’environ 1 million $ l’été dernier. Des employés négligents, mais non impliqués dans le stratagème, ont subi des conséquences, allant même jusqu’au congédiement, à la suite du plus important vol qu’aurait subi Loto-Québec.

Le Casino du Lac-Leamy, à Gatineau, ne l’a jamais rendu public, mais a été victime l’été dernier d’une fraude de près de 1 million $, possiblement la plus importante arnaque connue de l’histoire de Loto-Québec.

Le stratagème utilisé serait le travail de professionnels qui ont frappé ailleurs au pays dans les derniers mois, selon nos informations.

«En août dernier, le Casino du Lac-Leamy a été victime d’un subterfuge sous la forme de deux paiements par traite bancaire non compensée par une institution financière», a confirmé un porte-parole de Loto-Québec, Renaud Dugas.

La ruse semblait bien rodée

Un joueur-fraudeur demanderait une avance de fonds au casino, censée être garantie par une banque.

C’est un complice qui autoriserait ensuite la transaction en se faisant passer pour une institution financière auprès du casino.

La société d’État a refusé de dévoiler d’autres détails du stratagème, ni le montant de la fraude, ou de confirmer qu’elle avait été victime d’autres arnaques semblables dans ses trois casinos, au cours des dernières années.

C’est une source policière bien au fait du dossier qui a pu confirmer au «Journal de Montréal» que les malfaiteurs avaient réussi à subtiliser près de 1 million $ au casino de l’Outaouais.

Il pourrait s’agir de la plus importante fraude connue dont a jamais été victime Loto-Québec, selon les informations disponibles publiquement. Chose certaine, c’est la plus grosse connue à ce jour.

Encore une fois, la société d’État n’a pas voulu confirmer ni infirmer cette affirmation.

Ontarien arrêté

Dans les cas de fraude, il n’est pas rare qu’une victime comme Loto-Québec ne revoie jamais la couleur de son argent.

La Sûreté du Québec a arrêté le 12 août un Ontarien de 52 ans en lien avec cette affaire. Selon nos informations, l’homme de Brampton, près de Toronto, est convoqué au palais de justice de Montréal le 12 décembre.

Des accusations de fraude et d’utilisation de documents contrefaits seraient alors déposées contre lui.

Le Casino du Lac-Leamy n’est pas la seule cible du groupe organisé, d’après une source policière.

Les escrocs auraient récemment frappé avec succès dans un casino de l’Ontario, tandis que des tentatives auraient échoué dans des maisons de jeu en Alberta et en Colombie-Britannique.

Les autorités évoquent d’autres arrestations à venir. Une dizaine de personnes sont dans la mire des policiers.

Employés punis

Loto-Québec assure qu’aucun de ses employés n’aurait été complice du subterfuge.

Une «enquête interne» a plutôt démontré que le personnel n’aurait pas «respecté les processus rigoureux en place», s’est défendu M. Dugas.

«Les employés fautifs ont reçu des mesures disciplinaires, allant jusqu’au congédiement pour certains», a précisé le porte-parole.

Ce n’est pas la première fois que les casinos du Québec sont victimes de fraude.

Un porte-parole d’une association qui représente des maisons de jeu soutient que les casinos sont généralement bien préparés pour contrer les arnaques.

Cible de choix

Compte tenu de l’efficacité des procédures en place, Paul Burns, du Canadian Gaming Association, n’est pas surpris que des employés du casino de Gatineau aient perdu leur travail.

«Comme ce n’est pas un coup monté de l’intérieur, dit-il, quelqu’un a tout simplement fait une erreur.»

En raison des sommes qui circulent dans ces institutions, les casinos représentent une cible de choix pour les fraudeurs, ajoute M. Burns.

Ce dernier croit toutefois qu’il faut être « stupide » pour s’attaquer aux maisons de jeu, qui sont étroitement surveillées.

«Il est impossible de demeurer anonyme dans un casino. Il y a de la vidéosurveillance partout. Des pièces d’identité sont aussi exigées. Les gens peuvent être identifiés assez rapidement.»

Ce que Loto-Québec a refusé de nous dire

Le montant de la fraude

Si le montant a été ou allait être récupéré

La liste des fraudes dont la société d’État a été victime dans les dernières années

D’autres exemples de fraudes

Juin 2017

Un jeune Australien est arrêté après avoir présumément fraudé 53 000 $ à la roulette au Casino de Charlevoix.

2012

Trois hommes originaires de la République dominicaine ont subtilisé 13 000 $ à la maison de jeu de Gatineau.

2009

Huit personnes d’origine srilankaise fraudent le Casino du Lac-Leamy pour un montant de 100 000 $ à l’aide de cartes de débit et de crédit frauduleuses.

De 2006 à 2008

Un croupier du casino gatinois aurait volé entre 20 000 $ et 30 000 $ en jetons, a rapporté un hebdomadaire local en mai 2013.

1998

Un Américain plaide coupable d’avoir fraudé le Casino du Lac-Leamy pour 2500 $.

1993

Trois tricheurs italiens sont interdits d’entrée au Canada pour deux ans après avoir volé 1750 $ au Casino de Montréal.