/regional/troisrivieres/mauricie

Mobilisation étudiante

Changements climatiques: 15 000 jeunes de la Mauricie sonnent l'alarme

Jonathan Roberge | Agence QMI

 Les changements climatiques alimentent un débat perpétuel entre scientifiques et sceptiques. Des élèves âgés de 12 à 17 ans de la Commission scolaire Chemin-du-Roy viennent de déclarer l'état d'urgence.

Comme l'ont fait les élèves de Brossard, en Montérégie, ils demandent à la Ville de Trois-Rivières de bannir les sacs de plastique de son territoire. Ils invitent les résidents et commerçants à adopter des habitudes écoresponsables.

Le groupe Les Cowboys fringants véhicule le message, concert après concert. Leur bassiste, Jérôme Dupras, est avant tout écologiste et professeur en science naturelle. Il était à l'École secondaire Des Pionniers jeudi matin pour en discuter avec les jeunes.

«Le recyclage, on le pratique aujourd'hui, mais ce n'était pas monnaie courante avant. On a développé des réflexes au fil du temps. Il ne faut pas penser que tout va se régler en 20 minutes. C'est d'adopter de bonnes habitudes sur des années. La bonne nouvelle, c'est que les jeunes sont hyper conscientisés. Ça fait partie de leur ADN. On les a élevés avec la mentalité qu'il faut prendre soin de la planète», a-t-il expliqué.

L'activité et une marche symbolique se sont tenues à l'approche du 8 décembre, qui est la Journée internationale du climat. Le défi, selon les jeunes, est d'en faire une mentalité quotidienne et non une sensibilisation annuelle.

Une représentante de Greenpeace Canada se trouvait dans la salle.

 

 

Dans la même catégorie