/news/society

Chronique «Réveillez-vous»

Expressions animalières: «on est rendus complètement fou!»

TVA Nouvelles

Certains diront qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat, mais PETA a décidé de prendre le taureau par les cornes afin de bannir les expressions qui dénigrent ou dévalorisent les animaux. 

• À lire aussi: PETA compare des expressions animales au racisme et à l'homophobie

Dans sa chronique «Réveillez-vous» diffusée au Québec Matin, Richard Martineau est revenu sur cette idée «ridicule» du groupe de défense animale reconnu pour ses coups d’éclat. 

 «On ne pourrait pas dire par exemple que les députés de Québec solidaire sont habillés comme la chienne à Jacques!», lance Richard Martineau à la blague. 

Si l’on se fie à la proposition de PETA, on en pourra plus dire : «lui c’est un rat, un requin, elle est une vipère, une pie. Gang de moutons, c’est un cochon un porc, une dinde! Poule mouillée, chaud lapin, vache maigre, brebis galeuse.»

PETA juge que ces expressions dénigrantes doivent être considérées comme du racisme et de l’homophobie; ce qui fait sortir le chroniqueur de ses gonds.

***Voyez sa réaction dans la vidéo ci-dessus. ***

Dans la même catégorie