/news/politics

Réunion des premiers ministres

Ford rentre dans le rang

Guillaume St-Pierre | Agence QMI

 Après avoir menacé de boycotter l’événement, le premier ministre ontarien Doug Ford participera finalement à la réunion des premiers ministres canadiens organisée vendredi à Montréal.  

 M. Ford a annoncé avoir pris cette décision à la suite d’un tête-à-tête avec le premier ministre Justin Trudeau, en fin d’après-midi, jeudi.  

 M. Ford «a bon espoir que le premier ministre Trudeau est prêt à avoir une discussion constructive avec ses homologues provinciaux au sujet d'importantes questions nationales», a affirmé son bureau dans une déclaration écrite transmise au «Journal».  

 Le premier ministre ontarien menaçait de bouder la réunion convoquée par Justin Trudeau, puisque l’ordre du jour ne lui convenait pas.  

 «Nous sommes très déçus du programme présenté par le premier ministre [Justin Trudeau]», avait fait savoir un porte-parole.  

 Officiellement, la réunion des premiers ministres provinciaux doit surtout porter sur les échanges commerciaux à l’intérieur de la fédération.  

 Doug Ford voulait aussi parler de cannabis, de la taxe sur le carbone, de la migration irrégulière, de pipelines et des emplois dans les secteurs de l’automobile. Justin Trudeau semble avoir acquiescé à ses demandes.  

 L’Alberta et la Saskatchewan ont par ailleurs demandé et obtenu cette semaine que les questions entourant l’industrie pétrolière canadienne qui est en crise soient ajoutées au menu.  

 François Legault a lui aussi dressé jeudi la liste de ses priorités à l’aube de la rencontre.  

 «On veut des compensations pour les producteurs laitiers, on veut des compensations pour le coût des réfugiés [...], je veux discuter encore d’hydroélectricité», a-t-il énuméré.