/news/law

Saguenay

Il reconnait sa responsabilité dans un accident ayant fait un blessé grave

Jean-François Tremblay | TVA Nouvelles

Guy Lepage a plaidé coupable à une accusation de nuisance publique causant des lésions physiques, jeudi après-midi, au palais de justice de Chicoutimi, à Saguenay. Ce chef d'accusation a remplacé celui de conduite dangereuse causant des lésions, qui avait été déposé au préalable.

La juge Isabelle Boilat a condamné Lepage à exécuter 240 heures de travaux communautaires, mais ne lui impose pas d’interdiction de conduire.

Le 19 août 2016, Guy Lepage descendait la côte du boulevard de l’Université dans l'arrondissement de Chicoutimi. Avant d’arriver à l’intersection de la rue Sainte-Anne, il avait accéléré, croyant pouvoir profiter de la synchronisation des feux de circulation. Or, le soleil aveuglant l’avait empêché de voir le feu de circulation et de réaliser qu’il est encore au rouge.

À 83 km/h dans cette zone de 50 km/h, il avait heurté un véhicule qui traversait l’intersection. Un homme avait été blessé gravement, subissant notamment des fractures aux côtes et des blessures à la rate. La victime vit aujourd’hui avec des séquelles et est déclarée inapte par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

La victime préférait ne pas être au tribunal, jeudi. Le procureur du ministère public, Me Sébastien Vallée, a toutefois lu un message que l’homme avait laissé pour l’accusé. «Je veux que Guy Lepage comprenne que quand on est imprudent, ça peut causer des blessures graves à une personne.»