/news/politics

Pascal Bérubé s'excuse

Pas de vœux de Noël pour Legault à cause du PQ

Charles Lecavalier

SIMON CLARK/JOURNAL DE QUÉBEC

Le premier ministre ne pourra pas faire ses vœux de Noël au Parlement, car il n’a pas obtenu le consentement du Parti québécois, un geste qu’il trouve «petit». Le chef péquiste a par la suite offert ses excuses.

«Je trouve ça petit», a lancé François Legault lors d’une brève mêlée de presse après la période de questions.

M. Legault ne sera pas présent vendredi pour la dernière journée de la session parlementaire, puisqu’il sera en rencontre avec les autres premiers ministres provinciaux et Justin Trudeau à Montréal. Il n’a pas obtenu le consentement unanime des partis politiques pour faire ses traditionnels vœux de Noël en Chambre une journée à l’avance.

Le PQ a indiqué qu’il ne souhaitait pas donner de passe-droit au premier ministre. «Les vœux de Noël auront lieu la dernière journée de la session, comme d’habitude. Si le premier ministre n’est pas là, je suis certain que la vice-première ministre pourra faire les vœux pour le gouvernement», a dit le porte-parole de l’aile parlementaire du parti, Mathieu Lavigne.

Il a également souligné que M. Legault serait absent pour la motion en hommage à Bernard Landry, décédé au début du mois de novembre. «C’est d’ailleurs elle qui interviendra à la place de M. Legault sur ce sujet», a-t-il indiqué.

 

En fin de journée, le chef Pascal Bérubé a fait marche arrière et s’est excusé pour son parti. «Je tiens à m’excuser auprès du premier ministre. Nous aurions dû consentir à leur requête pour les vœux de Noël, vu les circonstances. Nous souhaitions seulement les maintenir le dernier jour de la session, comme le veut notre tradition parlementaire», a-t-il indiqué sur les médias sociaux.