/news/politics

Baisse de 700M$ en taxe

Québec dépose son projet de loi pour abaisser la taxe scolaire

Patrick Bellerose | Journal de Québec

Le gouvernement Legault a déposé jeudi son projet de loi pour abaisser graduellement la taxe scolaire au plus bas taux en vigueur partout au Québec. 

La CAQ vise à long terme un taux de taxation de 10 cents par tranche de 100 dollars d’évaluation foncière. Cette mesure se traduira par une baisse de 700M$ en taxe. 

En ce moment le taux utilisé pour calculer les taxes scolaires varie grandement d’une région à l’autre. En Mauricie et à Saguenay, par exemple, le taux est à 30,93¢ par 100$ d’évaluation tandis qu’il se situe à 10,54¢ par 100$ d’évaluation dans les Laurentides. 

«C’est inacceptable que les gens du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Mauricie paient un taux trois fois plus élevé que le taux dans d’autres régions», illustre le premier ministre François Legault.

À terme, l’objectif est que tous soient taxés au même taux, peu importe la région.

Les oppositions demandent toutefois si l’argent provenant de la taxe n’aurait pas pu être utilisé à meilleur escient dans les écoles.

«Il n’y a rien pour améliorer les services aux élèves», remarque Marwah Rizqy, députée du Parti libéral.

Encore une fois, fait-on remarquer, ce sont les propriétaires qui sont avantagés, alors que plus de 40% de Québécois sont locataires. 

«Quand les taxes augmentent, la première chose que les propriétaires font, c’est augmenter les loyers. C’est prévu à la loi, c’est l’une des raisons qui fait en sorte que les loyers peuvent être augmentés. Il devrait y avoir la même chose pour une baisse de taxe», dit Véronique Hivon, députée de Parti québécois.

Québec compensera le manque à gagner pour les commissions scolaires qui verront leurs revenus diminuer en conséquence, a confirmé le ministre des Finances, Éric Girard, qui pilote le projet de loi.

Dans la même catégorie