/news/society

UQTR

Diplômes honorifiques pour des jeunes avec une déficience intellectuelle

Charel Traversy | TVA Nouvelles

C'était une journée bien spéciale à l'Université du Québec à Trois-Rivières, vendredi: après des semaines d'efforts, des jeunes avec une déficience intellectuelle ont reçu un diplôme honorifique.

Avec quatre étudiantes du baccalauréat en éducation préscolaire et primaire, Claudia Therrien a suivi un cours de géographie. Sa persévérance scolaire a été récompensée.

«En fait, c'est une clientèle avec qui on va travailler! Elle est capable d'apprendre au même rythme que les autres», explique une étudiante du baccalauréat.

«C'est une belle expérience! C'est de voir l'énergie qu'elle nous apportait, à chaque rencontre avec le sourire! C'était beau à voir», ajoute une autre.

Huit jeunes avec une déficience intellectuelle ont vu leurs efforts soulignés. Ces personnes travaillent à l'université, via le programme Plateau de travail. Ces jumelages permettent de faire tomber les barrières.

«Ils apprennent à démystifier la déficience intellectuelle et pour les étudiants du programme Plateau de travail, ils viennent enrichir leurs forces académiques! Ils ont des professeurs privés», explique Paul Gaudet, chargé de cours au département des sciences de l'éducation.

«Ça vient travailler l'estime de soi. Je le vois. C'est la valorisation! À quelque part c'est d'être connu et reconnu», affirme Marc Ayotte, intervenant au Plateau de travail de l'UQTR.

Ce type d'apprentissage à l'Université du Québec à Trois-Rivières suscite de l'intérêt en France, en Suisse et en Belgique.