/news/politics

Baisse des taxes scolaires

Le gouvernement Legault fait fausse route, croit l’IRIS

Agence QMI

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

L’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) considère que le gouvernement Legault fait «fausse route» en voulant baisser les taxes scolaires par l’uniformisation du taux de cotisation.

«Le gouvernement Legault double la baisse de revenus autonomes des commissions scolaires de 700 millions $ déjà annoncée par le précédent gouvernement au printemps dernier», a indiqué Julia Posca, l'auteure de l’étude, par communiqué, vendredi.

«Sachant qu'il veut aussi baisser les impôts, créer 220 classes de maternelle 4 ans cette année et rétablir le tarif unique en garderie, où le premier ministre ira-t-il chercher les 1,4 milliard $ de baisse de revenus autonome des commissions scolaires?» a ajouté la chercheuse.

L’IRIS propose plutôt une réforme qui permettrait plus de progressivité dans l’application de la taxe scolaire. L’Institut de recherche, qui se dit progressiste et indépendant, suggère d’adopter le taux unique moyen de 0,22618 $ par 100 $ d’évaluation de la valeur foncière, plutôt que le taux de 0,1054 proposé par le gouvernement Legault.

Elle croit également opportun de porter de 25 000 $ à 120 000 $ l’exemption de la taxe scolaire sur la valeur foncière afin d’avoir un impact plus grand sur les familles aux revenus plus bas.

Mme Posca déplore également que «la réforme proposée par le gouvernement ne profitera qu'aux propriétaires, laissant pour compte les locataires».

En ce sens, l'IRIS recommande que soit menée une campagne d'information auprès des locataires, afin qu'ils puissent demander une baisse de loyer.

Dans la même catégorie