/news/law

«Vedette du web»

Nouveaux chefs d’accusation pour Carlos Desjardins

Sophie Côté | Journal de Montréal

Carlos Desjardins fait face à 14 nouveaux chefs d’accusation pour des crimes qu’il aurait commis à l’endroit de 10 nouvelles victimes mineures. Agression sexuelle, leurre, production de pornographie juvénile et extorsion font partie des chefs déposés contre lui.

Desjardins, détenu depuis les premières accusations portées contre lui en Cour du Québec en septembre, a comparu devant la juge Réna Émond vendredi matin au palais de justice de Québec pour être formellement accusé de 14 nouveaux chefs d’accusation.

• À lire aussi: Nouvelle accusation contre la «vedette du web» Carlos Desjardins

• À lire aussi: L’enquête «progresse» dans le dossier de Carlos Desjardins

• À lire aussi: Détenu depuis jeudi, Carlos Desjardins de retour devant le tribunal

Il est notamment accusé d’agression sexuelle sur trois jeunes filles.

Les 14 chefs d’accusation concernent des événements qui se seraient produits en 2016, 2017 et 2018, à Québec, Lévis, Blainville et Hull.

Avant aujourd’hui, Desjardins était déjà accusé de leurre, de production et de distribution de pornographie juvénile pour de présumés gestes commis à l’endroit de trois victimes.

Tous les chefs qui pèsent contre lui concernant donc au total 14 plaignantes. Il demeure détenu et reviendra devant le tribunal le 1er février au stade de l'enquête sur remise en liberté.

Il lui est interdit de communiquer avec les plaignantes.

Nouveaux chefs contre Carlos Desjardins

- 3 d’agression sexuelle

- 4 de leurre

- 2 de production de pornographie juvénile

- 2 d’avoir rendu accessible de la pornographie juvénile

- 1 d’extorsion

- 1 de communication indécente

- 1 de harcèlement

Dans la même catégorie