/finance/homepage

Ligne de transport de 120 kV

Québec tape sur les doigts d’Hydro-Québec

Agence QMI

Hydro-Québec vient de recevoir un avis préalable à une ordonnance relativement aux travaux de construction de la nouvelle ligne à haute tension traversant la municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard, dans les Laurentides, en raison de déversements de sédiments.

Cela signifie que la société d’État devra, dès qu’elle recevra l’ordonnance, «cesser les rejets de sédiments dans les milieux humides et hydriques susceptibles d'être affectés par le projet et d'implanter, sur tout le territoire couvert par le chantier, les mesures de contrôle appropriées», a précisé la ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, MarieChantal Chassé, vendredi, par communiqué.

Depuis le début du projet de construction il y a cinq ans, 12 avis de non-conformité ont été transmis à Hydro-Québec ainsi qu'à deux entrepreneurs. Deux amendes de 5000 $ et de 10 000 $ ont aussi été imposées à Hydro-Québec pour des manquements à la Loi sur la qualité de l’environnement.

«Nous souhaitons transmettre un message clair à Hydro-Québec voulant que ces travaux de construction d'une ligne électrique réalisés dans la région des Laurentides doivent absolument être faits dans le respect de l'environnement», a dit la ministre Chassé.

La société d’État devra par ailleurs «surveiller l'efficacité des mesures de contrôle en place, en plus de les entretenir et de les bonifier sans délai lorsque ce sera requis, afin de prévenir tout rejet de sédiments dans les milieux humides et hydriques susceptibles d'être affectés par les travaux», a-t-on ajouté, en précisant qu’Hydro, à la suite de l’ordonnance, aura 30 jours pour remettre «en état des milieux humides et hydriques visant les différentes parties du projet».

Un rapport de suivi devra de plus être produit pendant trois années consécutives, à compter du 1er décembre 2019, concernant la végétalisation des milieux humides et hydriques du secteur touché par les travaux de cette ligne de transport électrique à 120 kV, laquelle doit relier le poste du Grand-Brûlé, à Mont-Tremblant, et la municipalité de Saint-Sauveur.

Dans la même catégorie