/news/culture

Spectacle manqué à cause d'un cafouillage

Touché par son histoire, Mario Pelchat lui offre des billets

Élisa Cloutier | Le Journal de Québec

photo Didier Debusschère

Touché par l’histoire de la nonagénaire qui a raté son spectacle, dimanche, en raison d’un cafouillage au Service de transport adapté de la Capitale (STAC), le chanteur Mario Pelchat a décidé de lui offrir en guise de cadeau de Noël des billets pour la représentation de Trois-Rivières.

«Ça n’a pas de sens, c’est d’un sans cœur épouvantable que d’agir comme ça avec des personnes âgées. C’est probablement les derniers beaux moments qu’ils ont à vivre», s’est indigné le chanteur, lorsque joint par «Le Journal de Québec». «Ça m’émeut beaucoup», a-t-il poursuivi.

À LIRE ÉGALEMENT

Privée de sa seule sortie de l'année à cause d'un cafouillage

Trois places

«Le Journal de Québec» rapportait jeudi que Jacqueline Laberge, 93 ans, qui est atteinte d’Alzheimer et qui se déplace en fauteuil roulant, a été privée d’une de ses seules sorties de l’année, dimanche, en raison d’un cafouillage du Service de transport adapté de la Capitale (STAC). Mme Laberge devait assister au spectacle de Mario Pelchat et les prêtres au centre Vidéotron, mais son transport s’est présenté une demi-heure avant l’heure prévue. Le chauffeur a patienté quelques minutes, avant de quitter, sans Mme Laberge.

Pour réparer le tort causé à Mme Laberge et sa famille, Mario Pelchat leur a gracieusement offert trois billets pour son spectacle prévu le 21 décembre, à Trois-Rivières.

Mme Laberge pourra ainsi assister au spectacle, accompagnée de sa fille Judith Mathieu et de son mari, qu’elle ne voit plus aussi souvent qu’elle le souhaiterait. Le couple est forcé de vivre séparément, soit dans deux résidences pour personnes âgées, en raison de leurs problèmes de santé.

Taxi gratuit

L’élan de générosité s’est aussi manifesté chez Taxi Coop, qui offrira gratuitement la course en transport adapté pour Mme Laberge jusqu’à Trois-Rivières. Un service dont la facture se serait élevée à plus de 500 $. «Quand j’ai entendu parler de cette histoire, je me suis dit que c’était le devoir moral de Taxi Coop de rendre la vie de cette dame-là plus facile», a pour sa part indiqué le président de Taxi Coop Québec, Abdallah Homsy.

Bouche bée devant autant de générosité, Mme Mathieu avait peine à y croire, jeudi. Elle s’est dite très émue devant autant d’humanisme. «Ça ne se peut pas, ça n’a pas de sens!» a-t-elle lancé, en remerciant sincèrement les donateurs.

Dans la même catégorie