/regional/montreal/monteregie

Longueuil

Une facture payée avec des mois de retard par la mairesse

Yves Poirier | TVA Nouvelles

À Longueuil, la mairesse Sylvie Parent a dû fournir vendredi des explications en lien avec une facture payée avec plusieurs semaines de retard, après un court séjour dans un camping situé dans sa ville en bordure du fleuve Saint-Laurent.

Plutôt cette année, le conjoint de la mairesse est venu garer leur motorisé dans le camping du parc Marie-Victorin. Or, il a franchi la guérite sans payer et à la fin du séjour, les gestionnaires du terrain, Sogerive, n’ont pas réclamé à Mme Parent et son conjoint de rembourser la note.

Avant d’être mairesse de Longueuil, Sylvie Parent était membre du conseil d’administration de Sogerive. L’organisation gère notamment le terrain de camping. D’ailleurs, parmi les avantages offerts aux membres du conseil d’administration, c’est de pouvoir camper gratuitement. Mme Parent n’est toutefois plus membre du CA.

«À l’entrée du camping, on n’a pas proposé à mon conjoint de payer de facture, a déclaré Sylvie Parent,. Peut-être que cette confusion est en lien avec le fait que j’étais membre du conseil d’administration et qu’il y avait ces gratuités. Peut-être que la confusion est là, tant au niveau de la personne à la guérite que mon mari.»

Au moment d’écrire ce texte, Sogerive n’avait pas retourné notre appel.

Sylvie Parent dit que c’est en faisant la comptabilité des dépenses annuelles qu’elle s’est rendu compte que le séjour de camping au parc Marie-Victorin au coût de près de 180$ n’avait pas été remboursé. Elle jure que le retard de ce paiement n’était pas volontaire et nie avoir voulu bénéficier d’un avantage sous forme de gratuité.

«C’est à la fin de la saison, quand on a fait nos comptes que je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas eu de facture émise, ajoute Mme Parent. Je me suis empressée d’aller régler la situation et j’ai payé la facture.»

Questionnée sur les raisons pour lesquelles son mari ne l’avait pas informé sur l’absence de facture, la mairesse s’est défendue en affirmant que la communication est bonne avec son conjoint. «Mon conjoint et moi communiquons tous les jours, nous sommes ensemble depuis 35 ans, soutient la mairesse. Sauf qu’au camping, nous n’entrons pas toujours en même temps et nous ne sortons pas toujours en même temps. Tout ça se fait dans le quotidien. On ne vérifie pas chacune des factures qu’on paie dans une journée ou dans une année. Est-ce qu’on aurait dû le faire? Peut-être.»

«Quand on est mari et femme, je pense qu’on se doit d’avoir une bonne communication, rétorque Xavier Léger, conseiller municipal de l’opposition à Longueuil. Quand on entre dans un endroit, n’importe quel citoyen ordinaire aurait payé sa facture en entrant ou en sortant.’’

Mme Parent promet que son prochain séjour de camping au parc Marie-Victorin sera payé le jour même.