/news/society

24 h de Tremblant

Des jeunes amassent 84 800 $ pour les enfants

Amélie St-Yves | Agence QMI

PHOTO COURTOISIE

Nicolas Delisle, 12 ans, capitaine d’une équipe de jeunes skieurs qui a amassé 84 800 $ pour les enfants malades, a rencontré seul des dirigeants d’entreprises comme Fiera Capital et Bombardier pour les convaincre de donner.

Nicolas, originaire de Blainville, a mis un veston et un nœud papillon pour s’asseoir avec des décideurs. Son principal argument pour amasser des dons reposait sur une vidéo dans laquelle ses amis du groupe Kids for Kids disaient pourquoi ils participaient au 24 h de Tremblant, un événement qui amasse des fonds pour les enfants malades.

Il n’a pas eu à répéter devant le miroir.

«Sérieusement, ce que je voulais leur dire, je le pensais vraiment. Je n’ai pas eu à le préparer», dit-il.

Il est important de donner selon lui.

«À chaque fois que je vois des enfants malades, je trouve ça triste. Il faut faire quelque chose pour les aider», dit-il.

Les dirigeants n’ont pas résisté. Dès septembre, Fiera Capital a donné 15 000 $.

«Ça a mis le vent dans les voiles aux enfants», explique la mère du garçon, Nathalie Kouncar, qui a attendu dans la salle d’attente. Ses contacts avaient facilité la prise de rendez-vous.

Nœud papillon

Le président de Bombardier, Alain Bellemare, a offert 1000 $ de ses poches et Bombardier a donné un autre 5000 $. Le garçon a attiré la curiosité dans les couloirs de l’entreprise.

«Il y a même un homme qui lui a donné 500 $ parce qu’il le trouvait bien habillé, avec son petit habit et son nœud papillon. Il lui a demandé ce qu’il faisait là. Mon fils lui a expliqué, l’homme est allé sur son ordinateur et a donné 500 $», raconte Mme Kouncar, fière des 11 enfants de l’équipe.

Le garçon est aussi allé voir Sport Experts et l’entreprise de location d’auto Enterprise, pour ne nommer que celles-là.

Nicolas Delisle n’avait pas encore pu discuter avec la fille de neuf ans parrainée par son équipe, quand il a été joint par l’Agence QMI. Il a toutefois vu la jeune fille sans cheveux. Il prend conscience que la santé n’est pas à prendre pour acquis.

«Je suis chanceux de pouvoir faire du ski et d’être choyé comme cela», dit-il.

Le 24 h de Tremblant se poursuit jusqu’à dimanche et remet les sommes à la Fondation Charles-Bruneau, à la Fondation Tremblant et à la Fondation des Sénateurs d’Ottawa. L’objectif de cette année est de 4,125 millions $.