/finance/homepage

Création québécoise

David Saint-Jacques en camisole intelligente

Yves Charlebois | Agence QMI

À 400 kilomètres de la Terre, dans la Station spatiale internationale, l'astronaute québécois David Saint-Jacques porte une camisole qui transmet en temps réel ses signes vitaux jusqu'à l'agence spatiale russe au Kazakhstan. La camisole Astroskin est une création de Carré Technologies, une entreprise qui a ses bureaux sur la rue Saint-Denis à Montréal.   

On retrouve dans le vêtement cinq capteurs qui mesurent le taux d'oxygène dans le sang, la pression artérielle, la température cutanée, le rythme cardiaque et les capacités respiratoires. Les capteurs sont reliés par une série de fils minuscules dissimulés dans le vêtement jusqu'à un récepteur-émetteur de la grosseur d'un carton d'allumettes. Le signal émis peut-être capté par un simple téléphone intelligent pour afficher l'ensemble des données.   

Couture haute technologie   

La couture et l'assemblage se font dans un atelier du Groupe CSR de Saint-Romain, un village de 735 habitants situé à une trentaine de kilomètres au nord de Lac-Mégantic, en Estrie. Les propriétaires, Claudia Fortin et son père Jean-Luc Fortin, n'en reviennent pas de l'attention tournée vers leur entreprise.   

«Nous fabriquons depuis des années des vêtements pour des athlètes de haut niveau, comme des cyclistes, des coureurs et même jusqu'à l'ex-plongeuse Émilie Heymans, aujourd'hui femme d'affaires qui fait coudre sa gamme de maillots de bain ici», a raconté Jean-Luc Fortin, qui œuvre dans la couture depuis 1969.   

Il a déjà possédé une dizaine d'ateliers, de Montréal jusqu'à Saint-Romain, son village natal. Quand il a été approché par Carré Technologies, il ne pensait pas qu’un jour les camisoles allaient se retrouver dans l'espace.   

«Depuis 1995, les ateliers de couture ont fermé les uns après les autres au Québec. Il fallait repenser notre façon de faire à la fois sur nos produits que dans l'organisation du travail», a dit M. Fortin.   

L'entreprise s'est tournée vers des techniques novatrices en utilisant des électrotextiles, soit des tissus conducteurs de courant électrique. Les 35 employés de l'atelier de Saint-Romain, majoritairement des femmes, ont une réunion chaque matin pour planifier la journée. Chacune d'elles est en mesure d'effectuer n'importe quelle tâche, de la couture à la taille des tissus, jusqu’à l'impression des logos des clients.   

«C'est un système modulaire où une équipe travaille sur le même produit», a expliqué M. Fortin.   

En plus de David Saint-Jacques de l'Agence spatiale canadienne, la NASA est une cliente de Groupe CSR, tout comme certains coureurs qui prennent part au Tour de France.   

Soulignons qu’il est possible de se procurer ce genre de camisole pour environ 400 $.

Dans la même catégorie