/news/culture

Cinéma

«Le retour de Mary Poppins»: 10 choses à savoir

Isabelle Hontebeyrie | Agence QMI

ARCHIVES/AFP

Les studios Disney poursuivent les dérivés de leurs classiques. Aujourd’hui, c’est au tour du personnage iconique de Mary Poppins d’avoir droit à un lifting avec Emily Blunt dans le rôle-titre. 

Ben Whishaw, Emily Mortimer, Colin Firth et Meryl Streep partagent aussi l'affiche, Rob Marshall est à la réalisation et les producteurs comptent sur Marc Shaiman et Scott Wittman pour les chansons. 

Le scénario de ce «Mary Poppins» nouvelle mouture s’inspire fortement des ouvrages de PL Travers – l’auteure britannique dont la rencontre avec Walt Disney est racontée dans l’excellent «Sauvons M. Banks» sorti en 2013 – et propose les aventures des Banks et de leur gouvernante dans le Londres des années 1930. 

Michael Banks (Ben Whishaw), l’un des petits vus dans le long métrage de 1964, a grandi et a désormais trois enfants. Mais la maisonnée est en déroute malgré la présence d’Ellen (Julie Walters), la domestique, puisque la femme de Michael est morte. Jane (Emily Mortimer), la sœur de Michael, l’aide tant qu’elle peut, mais rien n’y fait. D’autant que la famille Banks risque de se retrouver à la rue, la banquier M. Wilkins (Colin Firth) faisant tout pour reprendre la maison. 

Heureusement, Mary Poppins (Emily Blunt) atterrit et, avec l’aide de son ami Jack (Lin-Manuel Miranda) et de sa cousine Topsy (Meryl Streep) va durablement changer – en chansons – la vie des Banks! 

Voici 10 faits: 

- Le réalisateur Rob Marshall («Chicago») est particulièrement attaché à «Mary Poppins». En effet, il s’agit du premier film qu’il a vu lorsqu’il était enfant! 

- Le scénariste David Magee («Voyage au pays imaginaire») a travaillé de concert avec Rob Marshall et le producteur John DeLuca («Dans les bois»). Les trois hommes ont pris la décision de faire de Michael Banks un adulte, ce que PL Travers n’avait pas imaginé dans ses huit livres. 

- Une seule actrice a été pressentie pour le rôle-titre: Emily Blunt. 

- Pour l’actrice britannique, Mary Poppins est l’illustration même de l’empathie. «Sa générosité n’est absolument pas manipulatrice. Elle n’attend rien en retour, elle fait découvrir des choses sur soi-même et part. C’est probablement la forme ultime de l’empathie, de reconnaître ce dont les gens ont besoin, de le leur donner et de ne rien attendre en retour.» 

- Angela Lansbury défend le rôle de la mystérieuse Dame aux ballons, tandis que Dick Van Dyke, le Bert du film original, prête ses traits à M. Dawes, le patron retraité de la banque. 

- Marc Shaiman et Scott Wittman («Hairspray») ont composé neuf chansons pour «Le retour de Mary Poppins». 

- Rob Marshall a tenu à faire répéter ses acteurs pendant plusieurs mois, d’octobre 2015 à janvier 2016. Ce processus a permis de refaire certaines des chansons, comme pour un spectacle de Broadway. 

- Le film a été tourné en Angleterre et bon nombre de prises de vue de Londres ont été effectuées dans les lieux réels. La construction du plus grand plateau, celui de Cherry Tree Lane (la rue sur laquelle la maison des Banks est située), a nécessité 18 semaines de travail. 

- La boutique de réparation de Topsy comprend pas moins de 538 objets anciens que la production a acheté en écumant les marchés d’antiquités à travers l’Angleterre. 

- Sandy Powell («La jeune Victoria») a créé quelque 448 costumes en neuf mois pour «Le retour de Mary Poppins». 

«Le retour de Mary Poppins» atterrit dans les salles obscures dès le 19 décembre.