/news/travel

Paradisiaques îles Caïmans

Véronique Leduc | Agence QMI

Entre l’Amérique centrale et la Jamaïque, juste en dessous de Cuba, se trouve un minuscule archipel où la mer est plus belle que partout ailleurs, où l'on mange aussi bien que dans les grandes capitales et où se rencontrent les cultures du monde entier. Bienvenue aux îles Caïmans.  

Avant même d’embarquer dans l’avion vers Grand Cayman, la table est mise. À l’aéroport, devant la porte d’embarquement, des présentoirs offrent gratuitement des magazines de grande qualité, vantant tantôt la cuisine, tantôt l’immobilier, tantôt les activités à faire aux îles Caïmans. C’est qu’il y a de l’argent aux îles et que ceux qui y habitent sont fiers de leurs beautés.  

«Il n’y a pas vraiment de “locaux” ici», vais-je entendre à plusieurs reprises pendant mon séjour sur Grand Cayman, la principale des trois petites îles qui forment les îles Caïmans. On pourrait rectifier en disant que ceux qui ont passé leur vie ici sont plus rares qu’ailleurs et que leurs familles sont là depuis un peu moins de trois siècles, tout au plus.  

Mais il y a bien des natifs aux îles. C’est le cas de Donovan, guide aux Crystal Caves, des grottes nichées sous la forêt de Grand Cayman. Devant le groupe de visiteurs en excursion, il parle avec passion des grottes qui ont été pendant son enfance le plus beau des terrains de jeux. Si la visite permet d’en découvrir trois, toutes impressionnantes, Donovan assure qu’on en trouve plus de 100 sur l’île et que, bientôt, la visite permettra d’en découvrir davantage.  

Ouvertes au public depuis 2016 seulement, les grottes de Grand Cayman sont un peu le signe du développement que connaît la destination. Avec l’auto de location, en roulant par la gauche (après tout, le territoire appartient au Royaume-Uni) sur l’île de 197 km2, nous croisons plusieurs chantiers. «C’est que l’île n’est pas terminée », m’expliquera plus tard Marlena Rylska, directrice service traiteur et groupes à l’hôtel Kimpton Seafire Resort and Spa, ouvert lui aussi en 2016, et situé à côté d’un espace vacant qui deviendra bientôt une grande place des festivals.  

Polonaise ayant grandi à Toronto et Montréal avant d’atterrir à Grand Cayman au début de 2018, Marlena se plaît dans sa nouvelle vie. «Il est facile de se faire des amis ici puisque tout le monde est nouveau: il y a au sein du personnel de l’hôtel plus de 60 nationalités. Sur l’île, on raconte que c’est plus de 100.»  

Parce qu’on n'y paie ni taxes ni impôts, les îles Caïmans attirent plusieurs entreprises et particuliers étrangers, ceux qu’on appelle «les expats». Bien sûr, ils sont en prime séduits par la magnificence des lieux.  

Plages immaculées et plats de qualité  

Il y a d’abord les plages qui sont certainement parmi les plus belles au monde grâce à leur sable blanc et leur eau translucide qui donnent des teintes turquoise intenses à la mer des Caraïbes. S’il y a des plages publiques partout, la plus connue est certainement Seven Mile Beach: une longue bande de sable à l’ouest de Grand Cayman où il fait bon marcher. Les hôtels chics, dont Kimpton Seafire fait partie, s’y enchaînent, mais sans faire ombrage à la belle plage.  

En longeant Seven Mile Beach, on tombe, en milieu de parcours, sur le quartier Camana Bay dont tout le monde parle à Grand Cayman. Parce qu’ici, il y a le centre financier dans la capitale de George Town, mais pour sortir, c’est à Camana Bay qu’il faut aller.  

«L’idée est que les gens puissent tout faire à la marche ou sur deux roues grâce au nouveau système de vélos», explique Laura Bryson, responsable des projets spéciaux pour Camana Bay, une Américaine tombée elle aussi sous le charme des lieux. Le complexe qui se bonifie constamment est en bordure d’un canal et à quelques pas de la plage. Il compte un cinéma, des bureaux, une épicerie, des condos, une trentaine de boutiques et une dizaine de restaurants. Pour les découvrir, le Flavour Tour est tout indiqué puisqu’il permet de déguster un repas complet, mais en cinq lieux différents. Même en sortant du secteur, on mange et on boit très bien aux îles Caïmans, autoproclamée «capitale gastronomique des Caraïbes». De grands chefs y viennent de partout pour travailler, comme c’est le cas de Massimo De Francesca, un chef de Toronto qui œuvre au Kimpton Seafire. Puis, la tendance «de la ferme à la table» a pris d’assaut les restaurants qui servent des plats savoureux où les fruits de mer volent la vedette.  

Excursions au programme  

Ceux qui ont envie de sortir de l’ambiance chic quoique accueillante de Seven Mile Beach peuvent se tourner vers le secteur de Rum Point, accessible par voiture ou par bateau. Avec ses kiosques de restauration et ses tables à pique-nique sur la plage, l’ambiance y est franchement décontractée. De nombreuses excursions sur l’eau sont aussi possibles avec la compagnie Red Sail Sports qui propose des expériences de plongée libre, des sorties de motomarine ou des soirées en catamaran pour observer le coucher du soleil.  

Puis il y a toujours les deux autres îles, Little Cayman et Cayman Brac, qu’on dit plus sauvages et qui représentent de belles options pour une excursion de quelques jours.  

Les Caraïbes autrement  

Grand Cayman peut manquer d’authenticité pour certains, être dispendieuse pour d’autres, mais il reste que l’endroit représente une destination sécuritaire, aux plages magnifiques, où se rencontrent des cultures du monde entier et où on mange délicieusement bien, en plein cœur des Caraïbes.  

«C’est sûr, on est un peu dans une bulle. Mais on est bien...», nous avait dit Laura Bryson pendant la visite de Camana Bay. On ne savait pas trop alors si elle parlait du complexe construit dans les dernières années ou des îles Caïmans... On doit le lui donner: sur le catamaran de Red Sail Sports, en observant le soleil rouge se coucher sur la mer turquoise, on comprend pourquoi tant d’étrangers tombent sous le charme. C’est vrai qu’on est bien.  

8 activités à ne pas manquer lors d’une visite à Grand Cayman:  

- Une visite des grottes de Crystal Caves  

- Un lunch à Rum Point  

- Une visite historique à Pedro St. James Castle  

- Une journée à se prélasser sur Seven Mile Beach  

- Des soupers de fruits de mer dans les excellents restaurants de l’île (Luca, Lobster Pot, The Brasserie, Morgan’s, Coccoloba, Gelato & Co et The Brooklyn sont d’excellentes adresses)  

- Des excursions sur l’eau avec Red Sail Sports  

- Une virée dans le quartier Camana Bay  

- Un tour dans le jardin botanique Queen Elizabeth II  

Pour en savoir plus:  

- Air Canada et WestJet offrent des vols réguliers vers Grand Cayman à partir de Toronto.  

- D’octobre à mai, la météo est parfaite, mais les prix sont plus élevés alors que de juin à septembre, les prix baissent, mais la chaleur peut être accablante.  

- Pour l’été et l’automne, la destination offre des rabais pour les Canadiens: www.visitcaymanislands.com/en-ca/only-in-cayman/fall/offers.  

- Pour plus d’infos: www.visitcaymanislands.com  

(Ce voyage a été rendu possible grâce à Visit Cayman Islands.)