/finance/homepage

Contrat de 6 M$ US pour le métro de New York

Diane Tremblay | Agence QMI

Diane Tremblay/Journal de Québec

Poitras Industries de Québec vient de décrocher un contrat de 6 millions $ US pour équiper 15 stations du métro de New York en mobilier urbain.

L’entreprise a notamment collaboré à la rénovation de la station symbolique de la 72th Street et de la 8th Avenue, inaugurée par Yoko Ono en l’honneur de John Lennon.

«On a été approchés l’an dernier pour participer à la première phase des rénovations des stations de métro. Nous avons obtenu 30 % du contrat de remplacement des éléments. Tout a bien été et nous avons livré dans les délais prévus, de sorte que nous avons été choisis pour participer à trois autres phases, ce qui signifie douze stations, et cette fois-ci, nous allons fournir entre 75 % et 80 % des éléments», a indiqué le président de Poitras Industries, Guillaume W. Chabot.

Opportunités

Poitras Industries doit fournir les bancs, les bancs d’appui, les poubelles et les panneaux d’affichage qui soutiennent l’électronique.

Ces contrats signifient une mer d’opportunités pour l’entreprise de Québec, puisque la société qui gère le métro de New York prévoit rénover l’ensemble de ses 427 stations.

Depuis quelques années, Poitras Industries travaille en collaboration avec la firme Billings Jackson Design. C’est le fruit de ce partenariat qui a permis à l’entreprise de Québec de se faire remarquer là-bas.

«On a développé une expertise et une renommée à livrer la marchandise à temps», a-t-il ajouté.

Des retombées pour la région

L’entreprise compte 45 employés. Poitras Industries compte plusieurs partenaires dans la région de Québec, qui contribuent aussi indirectement à ce contrat. Par exemple, le bois utilisé pour les bancs est lamellé et collé par une entreprise de Québec.

«On a réussi à fabriquer des éléments en moins de dix jours ouvrables, alors que normalement, ça aurait pris un mois et demi à produire. Tout le monde a mis l’épaule à la roue. C’est une fierté pour nous», a souligné M. Chabot.

Jusqu’à présent, l’entreprise a été épargnée par l’imposition de droits tarifaires des États-Unis. La valeur du dollar canadien avantage aussi cette PME. Cette année, Poitras Industries a doublé son chiffre d’affaires et le carnet de commandes est déjà sécurisé pour 2019, a soutenu le président.

Par ailleurs, la PME est toujours en production pour le SRB de Winnipeg où elle doit fournir des abribus et des auvents pour les 15 stations. À ce jour, 60 % de ce contrat a été réalisé.