/regional/troisrivieres/mauricie

Fred Pellerin remplacé par une autre conteuse

Amélie St-Yves | Agence QMI

Le conteur Fred Pellerin est déçu de ne pas s’être entendu à temps avec sa municipalité, qui a dû engager une conteuse montréalaise pour la Féérie de Noël qu’il pilotait depuis 10 ans. 

Les touristes qui se rendent dans ce village de la Mauricie pour entendre la Féérie de Noël entendront la voix de la Montréalaise Céline Jantet cette année, plutôt que celle de Fred Pellerin. Le célèbre conteur est pourtant celui qui a mis Saint-Élie-de-Caxton « sur la mappe » en racontant des contes sur son village depuis plus de 15 ans. 

« Ça me déçoit énormément », affirme Fred Pellerin, qui se dit toujours aussi fier de son patelin, mais qui ne comprend pas comment la municipalité a pu en arriver là. 

Fred Pellerin avait indiqué en mars 2017 à la municipalité qu’il était prêt à présenter un nouveau concept pour la Féérie de Noël. Saint-Élie devait répondre en mai 2017, ce qui n’a pas été fait, selon le conteur. Tout le monde s’est finalement entendu à la dernière minute pour repasser le matériel de l’année précédente pour le temps des Fêtes 2017. 

Sauf que la municipalité n’a pas davantage donné signe de vie en 2018. Pour ajouter l’insulte à l’injure, Fred Pellerin a appris par personne interposée que le comité touristique voulait présenter un collage des récits audio des Fééries de Noël précédentes avec la voix du conteur. 

Pas le droit 

« J’ai dit que je n’acceptais pas ça et que, légalement, on n’avait pas le droit de le faire », raconte-t-il. 

Saint-Élie-de-Caxton a finalement demandé du nouveau matériel en octobre, ce qui ne lui laissait plus assez de temps. Plutôt que de faire des textes trop vite, il a préféré passer son tour. 

Fred Pellerin trouve cela dommage « que ça finisse en queue de poisson ». Il assure que ce n’est aucunement une question d’argent, mais que la municipalité n’a pas réagi à temps. 

La moitié des 1000 billets mis en vente ont déjà trouvé preneur malgré ce changement, selon la directrice du tourisme à la municipalité, Martine Painchaud. 

« C’est sûr qu’il y a des gens qui vont être déçus que ce ne soit pas Fred Pellerin », admet-elle, restant évasive et attribuant à « toutes sortes de raisons » le non-respect des délais qui a mené à l’échec de l’entente. 

Pas de commentaire 

Pas moyen non plus de confirmer qu’on a voulu remanier l’œuvre de Pellerin sans obtenir son accord. 

Le maire de Saint-Élie-de-Caxton, Robert Gauthier, n’a pour sa part pas rendu nos appels. 

Fred Pellerin souligne par ailleurs que les balades ont commencé en autobus scolaires plutôt qu’en carrioles dans les derniers jours, ce qui n’a pas le cachet recherché. 

« C’est aussi bien que je n’y sois pas », laisse-t-il tomber. 

Mme Painchaud confirme que des touristes ont fait la visite en autobus dans les derniers jours, le temps que la sécurité des carrioles soit vérifiée. Le problème serait actuellement résolu.

Dans la même catégorie